mardi 6 décembre 2022

Tag Archives: reprap

Bonbons 3D

Le CES, ou Consumer Electronics Show, est un salon consacré au monde de la haute technologie.
Cette année, ce ne sont pas moins de 3 000 exposants qui ont présenté leurs nouveautés du 7 au 10 janvier.

Il y a 4 mois, l’entreprise 3D Systems faisait l’acquisition de Sugar Lab. Cette dernière vient de présenter au CES de Las Vegas son imprimante à … confiseries. Un régal pour les yeux.
Le système est pensé pour que le résultat soit comestible, et utilise une méthode d’impression à poudre : les grains de sucre sont fondus avec de l’eau et re-cristallisent.
Deux modèles sont proposés : la ChefJet, monochrome, et la ChefJet Pro, qui imprime en couleurs à l’aide de colorants alimentaires.

L’imprimante est capable de créer des formes géométriques complexes et multicolores. Elle devrait être commercialisée entre 5 000 et 10 000$ mais pas avant le deuxième semestre 2014. Pour patienter, vous pouvez déjà être achetées ces confiseries en ligne sur Cubify.

surgarbw2 surgarbwsugar3  sugar1sugar2  sugar4
 

 

 

Imprimante 3D

Beaucoup de personnes en ce moment s’intéressent aux imprimantes 3D (notamment les version Opensource, les Reprap). On leur trouve bons nombres d’utilités, et leur prix ne cessent de diminuer.

Le principe de ces imprimantes 3D (principe de Fabrication Additive) est de déposer de multiples couches de plastique ou d’autres matériaux pour fabriquer …presque tout. Cela va du simple jouet aux outils, vis, pièces de remplacement, en passant par des maquettes de projets d’artistes. Déjà des milliers de plans en 3D pour les imprimantes sont disponibles sur des sites comme Thingiverse. Il suffit juste de télécharger ces fichiers pour fabriquer  des objets identiques en utilisant sa propre imprimante OpenSource, la RepRap.

Il y a encore quelques mois (24 mois), les imprimantes 3D ont été le jouet de quelques Geek passionnés, mais cela change rapidement. Alors est il économiquement viable de s’en procurer une maintenant? Prix à l’acquisition, coût des matières premières, coûts de fonctionnement mis dans la balance avec la qualité des résultats obtenus, on pourrait bien être surpris, non?

Et bien des ingénieurs de la Michigan Technological University se sont sérieusement penchés sur la question et viennent de publier leurs résultats.

Cela peut sembler un peu rêveur d’imaginer une imprimante 3D dans chaque foyer, mais ces ingénieurs prédisent que la fabrication personnelle est sur le point de faire son entrée dans les ménages de façon extraordinaire. Souvenez-vous (ha non, vous étiez trop jeunes) de ce qu’on disait de l’informatique personnelle, des téléphone portables… .

D’un côté, ils ont estimé le prix de produits usuels pour un foyer américain (grâce à Google Shopping),frais de port exclus.
De l’autre, ils ont estimé le coût d’impression de ces mêmes produits (la matière première, coût de fonctionnement, coût d’acquisition d’une RepRap).
Prenons donc 20 produits basiques, d’utilisation récurrente, et disponibles en open-source. Il aura fallu 25 heures pour leur réalisation, avec une économie réalisée de 300 à 2000 dollars !
Il faudrait donc entre 4 mois et deux ans pour rentabiliser l’achat d’une Reprap… aujourd’hui. Demain, le prix de la Reprap baissera encore. Alors pourquoi ne pas faire partie de l’aventure dès à présent?

Alors, Rafik, Guillaume, une imprimante 3D d’ici fin 2013?