Tag Archives: lyon

Projet TwoLyon à la Part-Dieu

Avant de vous parler du projet TwoLyon à la Part-Dieu, le 7 Juillet 2010, je faisais un petit rappel au sujet du quartier de la Part-Dieu :

Longtemps occupé par des terrains insalubres, ce site portait déjà son nom au Moyen Age : il signifiait « la propriété de Dieu ».
Il ne s’urbanisera qu’au milieu du XIXe siècle, au moment où la partie Est du Rhône est enfin reliée à la presqu’île par la construction de ponts et où la commune de la Guillotière est rattachée à Lyon.
Les réunions clandestines de socialistes et d’anarchistes qui s’y tiennent alors entraînent en 1847, la construction d’une caserne, conçue pour prévenir les révoltes.
Après les inondations de 1856, le quartier est assaini et une nouvelle classe sociale s’implante, constituée de commerçants, d’employés et de fonctionnaires.
En 1967, le terrain militaire et la caserne sont cédés à la ville qui dès 1968 décide d’aménager ce quartier afin d’en faire un centre régional de décision.

Conçu initialement comme une alternative au centre ville plutôt ancien, ce quartier est devenu le quartier central des affaires de Lyon, mais aussi le premier quartier d’affaires de France après Paris La Défense. Depuis plusieurs années, un grand projet urbain est en cours… dont le projet TwoLyon à la Part-Dieu.

Un cluster de bureaux/hôtels, nommé TwoLyon

Cette volonté de développer les activités tertiaires à Lyon passe également par le projet nommé Two-Lyon, une autre tour (170m) qui sera construite en 2020 sur la place Charles Béraudier, afin d’offrir  92 000m² de surface, dont 62 000 m2 destinés à être des bureaux (la moitié étant déjà réservée par EDF).
La grande originalité de ce projet est de regrouper également deux complexes immobiliers 4 étoiles (pour un total de 460 chambres), ainsi qu’une galerie commerciale qui sera reliée à celle de la gare de la Part-Dieu.

Un centre commercial prisonnier

Le centre commercial actuel, bâti dans les années 1970, va ainsi faire l’objet d’une importante transformation. Aujourd’hui coincée entre la gare et le Crayon, cette forteresse va s’ouvrir sur la ville.
De nouveaux passages seront créés et des transparences seront intégrées en façades. Pas loin de 30 000 m2 de nouvelles surfaces commerciales!!!
Autre intervention majeure : la transformation du toit-terrasse, actuellement occupé par du stationnement, en un nouvel espace de vie végétalisé.

Projet TwoLyon à la Part-Dieu

C’est donc un budget de plus de 300 millions qui sera consacré à ce projet, dont la livraison est attendue pour 2020.

Une nouvelle entrée sera créée à l’angle des rues Vivier Merle et Servient. La création d’une nouvelle galerie le long de la rue Servient facilitera la circulation des piétons entre la gare et le centre-ville.

Les façades seront entièrement rénovées et modernisées. Le motif historique de rectangles enchevêtrés se développera sur les parties nouvellement bâties en s’évaporant au droit des entrées pour mieux ouvrir le centre sur la ville.
L’accès au toit-terrasse se fera par un grand escalier et des escalators extérieurs, couplés à de nouvelles circulations à l’intérieur du centre commercial. Actuellement dédié au stationnement, le toit-terrasse deviendra une vaste place végétalisée qui accueillera un cinéma de 18 salles et des restaurants. Un toit, «entre place et parc», qui offrira des nouveaux points de vue la ville.

Projet TwoLyon à la Part-Dieu 3 Projet TwoLyon à la Part-Dieu 4
Projet TwoLyon à la Part-Dieu 2 Projet TwoLyon à la Part-Dieu 1

J’fais des tours, des p’tites tours, encore des p’tites tours

De nombreux projets d’aménagements publics verront le jour et d’autres structures sont actuellement à l’étude :

la Tour Gecina ou Sky 56 (100 m)
la Tour Silex 2 (120 m)
la Tour Icade (130 m)
la Tour Paul Bert (160 m)
la Tour Milan (200 m)
la Tour Vivier Merle (200 m)
et enfin la Tour Eva (220 m pour 65 étages!)

L’entreprise Swiss Life, déjà propriétaire d’une tour de 82 m dans le même quartier, est à l’origine de ce dernier projet, qui devrait voir le jour d’ici … 2018.

J’ai donc hâte de voir le projet TwoLyon à la Part-Dieu, mais surtout, de voir à terme ce que deviendra ce quartier que je fréquente depuis plus de 40 ans, lors que ma mère m’emmenait faire les soldes à La Part-Dieu.

Coupe du monde de karting loisir

Le KWC (Kart World Championship) est la coupe du monde de karting loisir, avec la particularité d’être accessible à tous. La finale aura lieu en Italie (Ancona) en Juillet 2015 sur des karts 400 cm3, comme les vrais, avec palettes au volant!
Comme tous les championnats, plusieurs courses permettent de départager les concourants, dont une qui se tiendra à OnlyKart. OnlyKart, c’est la seule piste française choisie par les organisateurs du KWC pour organiser la sélection de la Team France.

Comment participer ?

Il faut s’inscrire et venir à l’une des 2 soirées sélections KWC Team France. L’une aura lieu le Mercredi 18 Mars 2015, de 17h à 23h, durant la soirée TOP GEAR France (soirée de la 1ère diffusion sur la chaîne RMC Découverte). La seconde, beaucoup plus longue, se déroulera le Samedi 25 Avril 2015, de 14h à minuit.

Comment se qualifier ?

Les qualifications se feront sur 2 épreuves. A l’issue de ces 2 épreuves, les 5 meilleurs de chaque épreuve seront qualifiés pour la finale des sélections, soit 10 participants pour la finale des sélections KWC. OnlyKart retiendra les 4 meilleurs temps sur les 10 participants, mais tiendra aussi compte du comportement sur la piste et de l’esprit du pilote.
OnlyKart participera à hauteur de 50% pour les inscriptions des pilotes au KWC.

Finale mondiale

Les 4 premiers seront ainsi qualifiés pour la finale mondiale des KWC sur le circuit PGK en Italie.
Cette compétition a la particularité de se dérouler sur des karts très performants, avec des moteurs de 400 cm3 et disposant de boite de vitesses avec palettes au volant. Près d’une vingtaine de nations seront représentées réunissant les 200 meilleurs pilotes.

OnlyKart

Depuis début novembre 2014, une nouvelle piste indoor existe à Dagneux, à 20 minutes de Lyon. On la doit à Emeric Ruget, originaire d’une famille spécialisée dans la tôlerie, qui cherchait à reconvertir un grand bâtiment industriel inoccupé depuis plusieurs années. Il a donc choisit de prendre tout le monde à contre pied, et d’en faire un Karting indoor, qui se différencie des autres complexes de la région par ses kartings électriques et sa piste multi-niveaux d’une longueur de 502 mètres.
Infos pratiques : http://www.onlykart.com/ ou la page Facebook ou encore le compte Google+.

Alors à tous les amoureux de kart, rendez-vous le mercredi 18 mars, ou samedi 25 avril

Hollywood a droit à ses drones (Lyon aussi)

Ca, c’est fait et c’est maintenant officiel : les drones pourront être utilisés sur les tournages de films aux Etats-Unis.

Alors que les réglementations concernant la sécurité nationale sont intransigeantes aux USA, légitime depuis les événements du le 11 septembre 2001, la FAA (Federal Aviation Administration) vient de donner l’autorisation aux réalisateurs de films d’utiliser des drones radio-télécommandés pour filmer certaines scènes.
Ainsi, les équipes de tournages vont pouvoir faire de sacrés économies sur certains plans et éviteront par exemple la location d’hélicoptères ou encore de grues pour faire des plans aériens.
Beaucoup de films utilisent déjà des drones (Skyfall, Harry Potter), mais sont tournés aux Royaume Uni, où la législation sur le sujet est plus souple.
Comme en France, il faudra se plier à certaines contraintes telles que la zone de survol, les qualifications du pilotes (qui devra être certifié), l’altitude de vol (400 pieds, soit un peu plus de 120 mètres), les déclarations préalables à la FAA (afin d’éviter des accidents avec des avions), etc… .
Je pense que nous allons avoir droit à de superbes scènes très bientôt.
En attendant, je vous propose de vous régaler avec les images et vidéos de mon ami Jérémy qui à remporté le 2eme prix du public du concours Dronestagram.

Radar sous le tunnel de la Croix-rousse

Retournement de situation inattendu.
Je vous disais il y a quelques temps de cela qu’il y aurait un radar tronçon sous le tunnel de la colline qui prie…et bien non!
Un nouveau radar est installé dans le tunnel de la croixrousse. Il est dans le sens Saône vers Rhône (de Vaise vers le Parc de la tête d’or), à 50m de la sortie et flashe par devant. Merci à @sirchamallow et @HerikMeyer.

 

 

FRIENDLY LYON

Ensemble faisons de Lyon la ville la plus célèbre du web !

Le destin de Lyon n’est pas plus simple que celui du fleuve. Toute ville, sans doute, est un être compliqué, Lyon plus qu’une autre, qui frappe l’historien par sa richesse, ses brusques transformations, ses originalités, voire ses étrangetés. Elle n’est pas la même d’un siècle au siècle suivant et, plus contrainte qu’allant de son plein gré, elle passe sans fin d’une originalité à une autre. Elle est, à elle seule, un difficile problème de l’historien de France, peut-être le problème clef, sûrement l’indicateur clef.

 Fernand Braudel

Pour cela, je vous propose deux vidéos.

La première réalisée par Malik Benaouda et Maxime Champigneulle.

 

La seconde réalisée par David Durand-Calderon et Mathieu Barbier qui fait la promotion de notre belle ville.
En prime, on peut y apercevoir quelques tiwttos dont @MimieBe.

Année de malheur, année de confiseur

A l’occasion du 2ème salon du Chocolat à Lyon, du 9 au 11 Novembre 2012, je voulais partager avec vous mes chocolatiers préférés. Cet évènement aura lieu à la Cité Internationale et réunira 60 participants sur un espace de 4 000m2.
Malheureusement, Richard SEVE et Bernard DUFOUX n’exposeront pas cette année.

Anecdote : Hernan Cortés (célèbre explorateur) rapporta en 1528 des produits inconnus d’Amérique dont du chocolat, et dit  à Charles V :

Une tasse de cette précieuse boisson permet à un homme de marcher un jour entier sans manger.

PHILIPPE BERNACHON

Pour les lyonnais comme pour les touristes, le chocolat à Lyon rime toujours avec BERNACHON.
Réputation peut être un peu surfaite car les produits sont très classiques. Forcement, la maison se laisse largement devancer par des chocolatiers plus dynamiques, malgré le célèbre palet d’or.
la 3ème génération de la famille reste donc (trop?) fidèle à l’art traditionnel et au savoir faire de la maison. Philippe BERNACHON, 33 ans et petit fils du fondateur (Maurice) à pris la tête de l’entreprise familiale au 42 cours Franklin Roosevelt à Lyon (
69006).

 

BERNARD DUFOUX

Orfèvre chocolatier, Bernard DUFOUX est un inventeur-artisan, l’un des dignes représentants de la tradition chocolatière. Après un passage en tant qu’apprenti chez BERNACHON, c’est à La Clayette en Saône et Loire, que Bernard DUFOUX a installé sa chocolaterie dans une vieille bâtisse, pour créer et inventer des chocolats très puissants avec des arômes délicats. Défenseur de la tradition chocolatière Bernard DUFOUX innove en permanence et distribue ses merveilles à 2 adresses :
15, rue des Archers, à Lyon (69002),
32 rue Centrale, à La Clayette (71 800).

 

PHILIPPE BEL

Philippe BEL, meilleur ouvrier de France 2004, élabore ses chocolats avec passion. Ancien chocolatier de la maison Weiss à Saint Etienne, Philippe BEL a créé en 2006 sa propre marque de chocolat à Montbrison , 33 rue tupinerie (42601), et depuis 2009 à Lyon, 27 rue Tupin (69002). Il fabrique lui-même son chocolat de couverture, sa pâte d’amande et son praliné.

 

HENRI BOUILLET

Henri BOUILLET, CAP Pâtisserie en poche, décide d’ouvrir sa boutique en 1977 au 15 place de la Croix Rousse. Le magasin deviendra rapidement une référence dans ce célèbre quartier lyonnais.
Sébastien BOUILLET, poussé par la passion de la pâtisserie que lui ont transmis ses parents, décide de reprendre l’entreprise familiale en 2000.
Il insuffle un souffle nouveau dans la Maison dès son arrivée.
En 2009, il décide de créer l’école de pâtisserie Gâteau Ecole. Adultes et enfants peuvent confectionner et déguster les recettes qui ont fait la réputation de la Maison BOUILLET au sein d’une ambiance conviviale.
Un an plus tard, il inaugure la boutique Chokola, toujours dans le quartier de la Croix Rousse. La boutique est un concept novateur encore inédit en France basée sur le modèle d’un loft New Yorkais disposant d’un laboratoire de découverte.

 

RICHARD SEVE

Richard SEVE est né en 1968 à Lyon, apprenti dans une pâtisserie lyonnaise de bonne renommée, major de sa promo, il part faire ses classes dans la région pour obtenir, en 1991, son brevet de maîtrise.
Gaëlle est née à Lyon en 1970. Elève aux Beaux-Arts de Saint-Etienne, elle croise le chemin de Richard, puis se formera aux techniques de vente et d’emballage dans une grande pâtisserie lyonnaise.
En 1991, ils décident de racheter une pâtisserie – chocolaterie à Champagne au Mont d’Or, et depuis,  Richard est passé Maître Chocolatier de Lyon et est classé parmi les 10 meilleurs chocolatiers de France (chauvin lyonnais, je suis là!).
Il travaille avec des matières premières très haut de gamme et produit un chocolat de caractère, des ganaches onctueuses. Très imaginatif, Richard Sève sait admirablement jouer avec les saveurs.   Excellent produit. Le design des bonbons comme celui des emballages est travaillé.

Japan Touch

La Japan Touch, une des plus anciennes conventions japonaises de France, double sa surface pour sa 14e édition et s’installe sur 10 000 m2 et deux étages de l’espace Double Mixte de Lyon Villeurbanne.

Cette année le salon se décline en deux espaces :

  • Le premier étage « Manga et pop culture » sera consacré à l’animation japonaise, à la musique, aux jeux vidéo, drift, … avec l’ESB, 1er tournoi 100 % arcade en Europe, un karaoké géant, une salle de projections, des expos et une soixantaine de boutiques venues de toute l’Europe.
  • Quant au 2e étage « Arts, traditions & 1001 Idées cadeaux », il accueillera différents pôles :
    le village de la mode, un espace bien-être & art de vivre, maison & décoration, cuisine & arts de la table, épicerie & salon de thé, arts martiaux avec des démonstrations et initiations permanentes.

Plusieurs artisans japonais seront présents, ainsi qu’une trentaine d’associations & fanzines amateurs, un espace calligraphie/dessin, et… dédicaces.
Pour se restaurer, 3 restaurants (japonais, coréen, français) proposeront aux visiteurs des spécialités asiatiques.

Sur la grande scène se succéderont défilés de mode, cosplay, concerts, animations, et une dizaine d’invités.

Les horaires d’ouverture au public seront les suivants :
samedi 10 novembre de 11h à 20h
dimanche 11 novembre 2012 de 10h à 18h

Pour tout renseignements complémentaires, cliquez ici pour le site officiel. Suivez aussi cet évènement sur Facebook en cliquant ici.

Alors n’hésitez pas, en civil, en cosplay, avec ou sans votre chat, venez faire un tour.
Et pour celle qui n’a pas son cosplay, il reste le sac à main :