Tag Archives: greenpeace

E. Leclerc, la foire aux pesticides

Depuis un moment déjà, Greenpeace s’attaque à la grande distribution. Dans la course zéro pesticide, après un an de campagne, où en sont les distributeurs?
Plus particulièrement à la chaîne de magasins E.Leclerc, qui se présente comme défenseur de l’intérêt des Français.

Les pesticides en France

Rapide constat :

En France, 2/3 des fruits et pas loin d’1/3 des légumes de l’agriculture conventionnelle contiennent des résidus de pesticides (ça, c’est fait!).
La liste des risques causés par les pesticides est longue : Cancer, Alzheimer, Parkinson… (toujours pas peur?).
Les pesticides sont des perturbateurs endocriniens, ils interfèrent avec le fonctionnement du système hormonal, entrainant des troubles de la reproduction, et notamment des problèmes de stérilité. Alors, on fait moins les malins maintenant?
La plupart des pesticides présents dans les fruits et légumes respectent les limites autorisées (ouf, on est rassuré… #oupas).
Cependant, le mélange de pesticides peut s’avérer encore plus néfaste que les pesticides pris séparément : 1 + 1 = 3, c’est bien connu.
C’est ce que Greenpeace appelle l’effet cocktail.

Qui est le moins clair ?

Avec plus de 20% des parts de marché pour les produits alimentaires, l’enseigne E.Leclerc est numéro 1 de la grande distribution en France, et championne des prix bas. Mais ces prix bas ont un coût !
On peut se vanter de proposer à ses clients des prix imbattables pour des fruits et légumes parfaits toute l’année.
Mais le problème, et ce ne nous dit pas l’enseigne, c’est que derrière cette proposition si alléchante, se cache une réalité bien plus sombre, mais qui n’est autre que la triste réalité. Les agriculteurs, pour satisfaire les exigences de E.Leclerc, mais aussi des autres enseignes, et surtout, du consommateur,  n’ont pas d’autres choix que d’utiliser des pesticides.
Le coût au final est bien plus important que celui qu’on voit sur notre ticket de caisse.

En 2011, 93% des rivières françaises étaient contaminées par des pesticides. Ils détruisent une biodiversité précieuse : oiseaux, insectes, vers de terre, sont des alliés de taille dans le travail des agriculteurs qui produisent notre alimentation.

Alors excusez-moi, mais les spots publicitaires de E. Leclerc me font doucement sourire.

Leclerc, la foire aux pesticides

La campagne de Greenpeace reprend quant à elle les codes marketing de l’enseigne, pour rendre plus puissante l’offensive #LeclercObscur.

Avec cette campagne, Greenpeace cherche à faire réagir via la communication, dont elle détourne les codes une fois de plus, mais aussi comme elle le fait, grâce aux réseaux sociaux.

Greenpeace informe le consommateur

Le 22 juin dernier au matin, des activistes ont sensibilisé les consommateurs de E.Leclerc et dénoncé l’immobilisme de l’enseigne face aux pesticides présents dans ses fruits et légumes. Le but de cette action était d’informer et de sensibiliser les consommateurs sur les impacts des pesticides sur l’environnement et la santé. D’accord, j’avoue, je suis le premier à ne pas vouloir manger de fruits abîmés, et trop mûrs. C’est mon choix. Par contre, on peut arriver au même résultat sans pesticides.
Soutenez le mouvement ici.

Leclerc répond par la violence

Cela se passe de commentaires. Je colle ci-dessous, le dernier communiqué de Greenpeace.

Mise à jour du 7 juillet 2016 : suite aux actes de violences commis par les agents de sécurité de E.Leclerc et une partie des salariés du magasin E.Leclerc de Bois d’Arcy à l’encontre de nos activistes, nous avons décidé de porter plainte contre la société gestionnaire de ce magasin pour mise en danger délibérée de la vie d’autrui et violences volontaires. Nous avons rarement vu un tel niveau de violence lors de nos actions, alors que nous agissons toujours dans le respect de nos valeurs. La non-violence en fait partie. C’est une valeur fondamentale de notre démarche, un impératif indissociable de la détermination dans l’action.

Ecrivez à Michel-Edouard Leclerc et demandez-lui de prendre ses responsabilités, de s’expliquer sur les actes commis dans l’un de ses magasins et de répondre à notre demande de réduire l’usage des pesticides dans la production de fruits et légumes.

Le jus multi-pesticides

Greenpeace a donc lancé un tout nouveau produit : le jus multi-pesticides ! C’est un jus confectionné par Greenpeace, fait à partir de fruits issus de l’agriculture conventionnelle achetés chez E.Leclerc. Bon appétit!!

Petit Navire : le bon goût du carnage

L’immense majorité du thon Petit Navire est pêché avec une méthode dévastatrice pour les océans : les dispositifs de concentration de poissons (ou destruction, carnage, pillage !!! ).
Les DCP pillent les ressources de poissons et génèrent énormément de prises accessoires, des espèces non visées par les thoniers industriels, qui sont remontées à la surface puis rejetées à la mer mortes ou mourantes.
Ils maximisent les prises des thoniers, ce qui affaiblit considérablement les stocks de thons.
Nous demandons à Petit Navire d’arrêter de se fournir en thon pêché avec des DCP et de passer à une méthode de pêche durable.
VOUS pouvez agir ! Demandez à Petit Navire d’arrêter le carnage.

L’ONG Greenpeace à publié jeudi dernier un classement des dix marques françaises qui vendent le plus de thon en France, en fonction de la durabilité de la pêche qu’elles pratiquent.
Deux sociétés se démarquent: Le Phare d’Ekmül et la marque distributeur Système U.
La pêche se fait essentiellement à la canne ou à la ligne de traîne à l’inverse des autres marques qui pratiquent une pêche industrielle.
Le principe des DCP est le suivant : on déploie en mer des abris artificiels où viennent se concentrer des petits poissons, mangés par de plus gros qui eux-mêmes attirent les thons. Il ne reste donc plus qu’à déployer un énorme filet qui ramasse les thons de toutes tailles, même les plus jeunes qui n’ont pas eu le temps de se reproduire mais surtout d’autres espèces marines (dont des requins, raies, tortues qui seront rejetés morts à la mer).
Du coup, on se dit qu’on va maintenant acheter du thon chez Système U, car 60 % du thon en boîte vendu est pêché à la canne ou à la ligne de traîne, qui sont des techniques sélectives qui n’occasionnent pas de prise accessoire d’espèces non visées, et surtout, que 87% du thon en boîte vendu est du thon listao, dont les stocks sont en bon état. Sauf que voilà, ce n’est pas du thon à proprement parler. Cette espèce toute désignée, abondante, peu chère et délicieuse, c’est la bonite à ventre rayé, ou thon rosé. En gros, c’est le « faux » thon qu’on retrouve sous forme de salade, de préparation pour pâtes etc… mais aussi dans les marques discount sous l’appellation Thon au naturel. Nous voici donc privé de thon pour ne pas avoir su être raisonnable.

GreenPeace : faire block contre Lego et Shell

Nous aimons LEGO, mais les forages en Arctique ne sont pas un jeu.

Greenpeace s’attaque maintenant au partenariat de Lego avec Shell. Alors que jusqu’à présent, Lego etait apprécié de Greenpeace pour son engagement social et écologique. Mais voilà, son partenariat avec Shell est très mal perçu. En effet, grâce à ce partenariat établi dans les années 70, Shell peut compter sur Lego pour véhiculer une bonne image auprès du jeune public.

Mais voilà, c’était sans compter sur la pugnacité de Greenpeace dans son combat contre Shell, surtout depuis la campagne Save the Arctic!
L’environnement? Le réchauffement climatique? La fonte des glaces? La pollution? Les ours polaires menacés? On en parle?

Le souci, c’est qu’en menant des opérations marketing jumelées avec Lego, Shell redore son blason. Exit de la mémoire des futurs consommateurs enfants les différents accidents catastrophiques pour la planète.

Greenpeace a donc publié une vidéo (censurée hier sur Youtube) qui reprend le film The Lego Movie (et sa musique This is Awesome), et montre l’impact de l’exploitation de pétrole par Shell.

GreenpeaceLegoEn une semaine, cette vidéo avait récoltée 3 millions de vues mais aussi quelques mécontents dont Warner Bros qui a en effet demandé le retrait de la vidéo pour atteinte aux droits d’auteur.

Si vous souhaiter aborder le sujet avec vos enfants, vous pouvez lire ceci, SUGGESTIONS FOR TALKING TO YOUR KIDS ABOUT LEGO’S PARTNERSHIP WITH SHELL.