Tag Archives: drone

Tigres de Sibérie vs drone : un combat déséquilibré

Tigres de Sibérie vs drone : à votre avis, qui du drone ou des tigres sortira vainqueur de cette confrontation ?

La vidéo a été filmée dans la province de Heilongjiang, dans le nord de la Chine, près de la Sibérie.
Plus précisément dans un enclos à tigres. Quand un drone débarque pour les filmer, ils s’amusent à le pourchasser. Sauf que voilà, le drone ne fera pas le poids face à ces prédateurs, même en surpoids. Les tigres ont réussi à attraper le drone, le faire tomber à terre, puis ont commencé à le déchiqueter… mais quand une batterie LiPo est en court-jus, cela produit beaucoup de fumée, dont l’odeur est vraiment désagréable et néfaste. Les tigres ont été bien surpris.

Je vous rassure, le personnel est venu récupérer le drone… Je pense que le premier drone n’était qu’un leurre pour faire de plus belles vidéos.

Crédit vidéo : http://www.facebook.com/RTnews

JJRC H31, étanche et incassable, un drone passe-partout pour débutants

Je vais vous parler aujourd’hui du JJRC H31. Résistant à toutes épreuves, ce drone a comme principal atout sa robustesse.
En effet, ce drone passe-partout est capable de résister à toutes les épreuves que pourrait lui faire subir une débutant. Il n’a pas peur de tomber en plein vol, se prendre un mur, avoir des hélices endommagées, se prendre un mur, et même tomber dans l’eau… . Ce petit drone est tellement léger qu’il peut voler aussi bien en extérieur, qu’en intérieur.
Il craint 1 seul chose : finir sa course dans les arbres. Si le JJRC H31, se retrouve coincé, il aura énormément de mal à s’en sortir sans l’aide de son propriétaire.

Étanche à l’eau

Avec un drone standard, il ne faut pas voler au dessus d’une étendue d’eau comme un lac ou d’une piscine. Mais voilà, avec le JJRC H31, ne vous interdisez aucun terrain de jeux. Ses hélices sophistiquées glissent sur l’eau, et en cas d’immersion, le drone sera toujours en mesure de reprendre sa course.

Gyroscope 6 axes

Ce JJRC H31 est un quadricoptère qui fonctionne avec une radiocommande 4 voies et dispose d’un gyroscope de 6 axes intégré.
Ainsi, vous pourrez le faire tournoyer sur lui-même sans pour autant perdre le contrôle de la direction. Il est tout aussi capable de réaliser un vol stationnaire. Mieux encore! Vous pourrez même effectuer des loopings dans les 4 directions, ou encore faire des figures à 360 degrés.

Il dispose aussi de la fonction RTH (en français : retour à la maison, ou plutôt, retour au point de départ). C’est une fonction qui permettra à votre drone passe-partout de revenir au dernier Home Point enregistré. Il y a trois situations où le RTH est déclenché :
– RTH commandé par le pilote,
– RTH imposé par le drone suite à la perte de liaison entre le drone et la radiocommande,
– RTH imposé par le drone suite à une batterie faible.

Un pilotage en toute simplicité

Ce drone est bien évidemment piloté grâce à une radiocommande sur la bande de fréquence des 2.4GHz.
Elle vous permet de le diriger à une distance de 60-70 mètres maximum. Son utilisation est très simple, et quand bien même, une notice d’utilisation est fournie avec le drone. Pour information, les 2 boutons type Potard sont factices.

Il dispose de 3 vitesses sélectionnables grâce à la gâchette de gauche (50%,75%,100%).
La gâchette de droite, quant à elle, permet de faire des flips dans tous les sens !

La batterie tient plus ou moins 10 minutes. Je vous conseille d’en ai acheté quelques unes en plus.
Le chargeur est un petit dongle USB très pratique. Il permet de recharger la batterie quasiment partout.

Spécifications

Description :
Nom de marque: JJRC
Nom d’article: JJRC H31 RC Quadcopter
Matériel: composants électroniques, ABS / PS
Fréquence: 2.4G
Canaux: 4CH
Gyro: 6 axes
Durée de vol: environ 8-10 minutes
Distance Remote Control: A propos de 70-80 mètres
Temps de charge: 60 minutes
Batterie Pour quadricoptère : 3.7V 400mAh (inclus)
Batterie pour la radiocommande: 4 piles AAA (non inclus)
Taille du produit: 31 x 31 x 7.2cm
Poids : 76g

Emballage inclus :
*1 x JJRC H31 RC Quadcopter
*1 x Radiocommand
*1 x 3.7V 400mAh Batterie
*1 x Chargeur USB
*4 x Hélice
*4 x Train d’atterrissage
*4 x Housse de protection
*1 x Tournevis

Mes conclusions sur ce drone passe-partout pour débutants

Je le recommande pour les débutants ou toute personne qui veulent un drone solide, pas cher et qui fonctionnent très bien
Ce modèle ne convient pas aux enfants de moins de 14 ans. Toutefois, j’ai pu le mettre plusieurs fois entre les mains (toujours ma surveillance) de ma princesse (4ans). Elle s’éclate toujours autant avec (même si sur la photo on ne le voit pas trop), et surtout, il est toujours fonctionnel, en très bon état.
Ce petit drone, qui ne paye pas de mine, est absolument génial… surtout pour son prix ridicule! Il fera le bonheur des débutants qui ne voudront pas voir leur apprentissage freiné par la peur de casser leur jouet! Alors filer directe chez Gearbest en prendre un, vous n’aurez pas l’impression de perdre votre argent!!

Choisir un drone pour Noël

Choisir un drone pour Noël, comme l’an dernier… et encore l’année d’avant, car les drones sont encore et plus que jamais à la mode. Pour découvrir, s’amuser, pour faire des courses ou des vidéos, le choix n’est pas toujours facile. Pour vous aider, Marc-Antoine Thiriat, créateur de Hello Novo, a mis en ligne une infographie instructive.

Une infographie pour choisir un drone pour Noël

On y retrouve un rapide aperçu des principaux drones du marché, avec les caractéristiques importantes, pour des prix allant de moins de 50 à plus de 900 euros. Un comparatif très bien réalisé des principaux drones grand public disponibles à l’achat.

Les drones y sont donc classée en fonction de leur utilité, de la résolution de leur caméra vidéo, de l’appareil photo intégré, de leur capacité d’emport, ainsi que de leur autonomie.
drone-comparatif

Une désillusion, l’autonomie

En effet, qui n’a pas été déçu, après son premier vol, de se rendre compte à quel point l’autonomie de leur nouveau jouet était faible. Pas plus de 10 à 20min dans le meilleur des cas; autant prévoir plusieurs batterie. Pas de miracle donc, pour voler longtemps, il faut voler léger. Choisir un drone pour Noël passe aussi par quelques concessions.

Prise de vue

En ce qui concerne la prise de vue, là aussi, il faudra faire attention à la qualité de la caméra. Les drones les moins chers n’ont qu’une simple caméra VGA, donc, ne pas s’attendre à des plans de super qualité. Pour se faire plaisir, rien de mieux qu’une GoPro, ou un clone comme  la EKEN H9 Ultra HD 4K, que l’on peut trouver en super plan autour des 35 euros (généralement, compter 50 euros).
Ensuite, vous aurez le choix : se doter d’une nacelle brushless pour avoir une qualité digne des pro, ou se contenter d’une vidéo sans stabilisateur. Deux ou trois axes, pour petite camera type GoPro, ou pour camera professionnelle, en fonction de votre exigence au niveau de la stabilisation et surtout… surtout de votre budget, vous sélectionnerez la nacelle brushless adapté à votre projet mais aussi à la capacité d’emport de votre drone. Il faut compter entre 130 et … 3 000 euros. Mais vous pourrez aussi choisir une caméra fixe!!! Pas facile de choisir un drone pour Noël !!!

Législation

Je vous rappelle que l’usage des drones est très réglementé, et qu’il est notamment strictement interdit de les faire voler en zone urbaine sans autorisation. Pour en savoir plus sur la législation française, et avant de choisir un drone pour Noël que vous ne pourrez pas utiliser légalement,, faites un tour sur le site du Ministère de l’écologie.

Pour conclure

Comme on peut le voir dans cette infographie, chaque drone a ses spécificités et choisir un drone pour Noël n’est pas chose aisée. Portée du signal, autonomie, qualité photo et vidéo… et bien sûr, son prix sont des éléments à prendre en compte! En espérant que cette infographie vous aidera dans votre choix et si cela n’est pas le cas, faites un petit tour sur le site Hello Novo.
Le rêve du nouvel Icare geek, qui sont maintenant des millions, est maintenant à la portée de tous les portefeuilles. Cependant, s’improviser pilote n’est pas à la portée de tous.

Le drone ambulance volante

A l’occasion de la Body Week, Co.Design a posé la question à un groupe d’entreprise :
Quelle est la chose dans l’industrie des soins de santé qui a désespérément besoin d’être repensée? C’est ainsi que Argodesign a imaginé le drone ambulance volante.

En cas d’urgence, chaque seconde compte

On estime à 1,000 le nombre de personnes qui auraient pu être sauvées si le temps d’intervention aurait été moins long… 1 000 personnes par an, dans les plus grandes villes des USA, et le problème est principalement dû au trafic routier, ces embouteillages qui empêchent les ambulances d’intervenir rapidement.
Argodesign a donc inventé l’ambulance du futur : l’utilisation d’un drone est ici détournée en véritable cabine d’urgence médicale volante, de taille égale à une petite voiture, capable d’atterrir presque n’importe où et d’intervenir très rapidement, en s’affranchissant de toutes contraintes routières. Ce quadricoptère, équipé d’un GPS, pourra être autonome ou bien dirigé par un pilote.

drone-ambulance_2

Un drone ambulance volante

Il a été conçu pour transporter deux personnes (le blessé et l’urgentiste), ainsi que du matériel médical.
Ce petit bijou technologique pourrait donner des idées pour pas mal de projets futuristes, notamment dans le domaine militaire. Ne reste plus alors qu’à charger la victime et la transporter à l’hôpital. Aujourd’hui, ce quadricoptère n’existe que sous forme de prototype.

drone-ambulance_4 drone-ambulance_3

Et les hélicoptères dans tout ça?

Vous me direz que les hélicoptères existent déjà et répondent aux mêmes besoins. Aujourd’hui, les drones sont encore considérés comme des jouets. Mais le gros problème des hélicoptères, c’est la grande taille de leur rotor, qui les empêche souvent d’aller au plus près des scènes d’accidents. Quand les drones ne seront plus considérés comme des jouets, on pourra les utiliser en remplacement des hélicoptères !!!

Hollywood a droit à ses drones (Lyon aussi)

Ca, c’est fait et c’est maintenant officiel : les drones pourront être utilisés sur les tournages de films aux Etats-Unis.

Alors que les réglementations concernant la sécurité nationale sont intransigeantes aux USA, légitime depuis les événements du le 11 septembre 2001, la FAA (Federal Aviation Administration) vient de donner l’autorisation aux réalisateurs de films d’utiliser des drones radio-télécommandés pour filmer certaines scènes.
Ainsi, les équipes de tournages vont pouvoir faire de sacrés économies sur certains plans et éviteront par exemple la location d’hélicoptères ou encore de grues pour faire des plans aériens.
Beaucoup de films utilisent déjà des drones (Skyfall, Harry Potter), mais sont tournés aux Royaume Uni, où la législation sur le sujet est plus souple.
Comme en France, il faudra se plier à certaines contraintes telles que la zone de survol, les qualifications du pilotes (qui devra être certifié), l’altitude de vol (400 pieds, soit un peu plus de 120 mètres), les déclarations préalables à la FAA (afin d’éviter des accidents avec des avions), etc… .
Je pense que nous allons avoir droit à de superbes scènes très bientôt.
En attendant, je vous propose de vous régaler avec les images et vidéos de mon ami Jérémy qui à remporté le 2eme prix du public du concours Dronestagram.

Drone : une première pour un groupe français

CommDePress

ECA, filiale de Groupe Gorgé, vient de conclure l’acquisition de 100% du capital d’Infotron.

La société Infotron est une société française spécialisée dans le développement et la commercialisation de drones à décollage vertical, de type hélicoptère.

INFOTRON est précurseur dans ce secteur d’activité et a conçu un drone à l’architecture unique, brevetée, permettant une stabilité et une efficacité en toutes conditions, cela lui a permis de devenir la société indépendante française la plus importante en termes de chiffre d’affaires réalisé dans le secteur des drones aériens professionnels.

La société est spécialisée sur les drones professionnels, pour des applications militaires ou civiles d’inspection, de détection et d’identification à l’aide de différents capteurs.

Les ambitions du Groupe sont claires : s’imposer comme un acteur leader sur le marché de la robotique mobile. Et c’est chose faite car elle est la première société au monde à disposer d’un portefeuille de robots mobiles évoluant dans tous les environnements (sous-marin, terrestre, naval et aérien).

 

 

L’usage des drones en Espagne

La nouvelle passe pour le moment inaperçue en dehors de l’Espagne. Par contre, les radio-modélistes de la péninsule ibérique, eux, doivent bien l’avoir de travers. En effet, l’AESA (Agencia Estatal de Seguridad Aérea) a interdit l’usage des drones :

En España no está permitido el uso de drones para aplicaciones civiles (para uso militar existe una normativa que permite su operación exclusivamente en espacio aéreo segregado). Es decir, no está permitido, y nunca lo ha estado, el uso de aeronaves pilotadas por control remoto con fines comerciales o profesionales, para realizar actividades consideradas trabajos aéreos, como la fotogrametría, agricultura inteligente (detectar en una finca aquellas plantas específicas que necesitarían de una intervención, como riego, fumigación, para optimizar el cultivo), reportajes gráficos de todo tipo, inspección de líneas de alta tensión, ferroviarias, vigilancia de fronteras, detección de incendios forestales, reconocimiento de los lugares afectados por catástrofes naturales para dirigir las ayudas adecuadamente, etc.

Tout le monde (sauf les militaires) est touché, les pilotes amateurs, les professionnels du drone civil (prises de vues, surveillance, détection des incendies, aide à l’agriculture, etc… ).

AESA

L’AESA explique dans ce document que l’usage de drones civils n’a jamais été permis en Espagne par manque de législation adéquate. En effet, le législateur tolérait cet usage, mais depuis le 7 Avril, ce n’est plus le cas.

Rassurez-vous, il est toutefois possible de pratiquer le radio-modélisme en Espagne car les vols sont encore autorisés sur les terrains réservés au modélisme.

Pourquoi?
En Mars dernier a eu lieu un vol en immersion par une société de production vidéo. Ce vol s’est déroulé en plein cœur de Madrid, à une hauteur de 20 à 150 mètres, en frôlant les habitations, ce qui n’a pas plu aux autorités.