Tag Archives: dessins

La Liberté s’arrête la où commence celle des autres…

Le psychanalyste Fethi Benslama, qui plaide pour un islam démocratique (Déclaration d’insoumission… Flammarion), exhorte, lui, les musulmans à se regarder dans le miroir danois:

Si le Prophète de l’islam est l’objet de caricatures, c’est que des musulmans l’ont rendu “caricaturable”, parce qu’ils ont accompli les pires exactions en son nom.

Il se dit aussi «sidéré» que des musulmans protestent contre ces dessins, et non contre les gens «qui, au nom de l’islam, égorgent devant les caméras de télévision et tuent des centaines de personnes par leurs bombes. Où sont les belles consciences?»
Quand, en 2003, l’Autrichien Gerhard Haderer avait été condamné par un tribunal grec à six mois de prison (offense aux mœurs publiques) pour avoir caricaturé Jésus en surfeur drogué dans un album de bandes dessinées, la communauté européenne avait protesté. Face à des leaders musulmans qui mettent de l’huile sur le feu en affirmant que «tout musulman est devenu une bombe aux yeux de l’opinion publique», face à des foules hurlantes qui prétendent punir des peuples entiers pour un dessin, les réactions des politiques en Europe frappent par leur embarras.
La planète est désormais une tour d’HLM mal isolée: ce voisin qu’on envie, il faut le diaboliser, l’humilier. Face à des masses musulmanes qui, comme le dit Fethi Benslama, «n’ont aucune idée de ce que signifie la liberté d’expression», les excuses présentées par le Jyllands-Posten, le 30 janvier, sont destinées à calmer le jeu. Elles constituent pourtant une défaite.

Propos de Jacqueline Remy pour l’Express

Ensemble, c’est tout

Rabat :  » …Non, ne pleure pas… Tiens, prends mon mouchoir, petite fille… Mais il y a une chose que je dois te dire : les gens qui s’arrêtent de parler deviennent fous. Chu Ta, par exemple, je ne te l’ai pas dit tout à l’heure, mais il est devenu fou et très malheureux aussi… Très, très malheureux et très, très fou. Il n’a retrouvé la paix que lorsqu’il était un vieillard. Tu ne vas pas attendre d’être une vieillarde, toi, n’est-ce pas ? Dis-moi que non. Tu es très douée, tu sais ? Tu es la plus douée de tous les élèves que j’aie jamais eus, mais ce n’est pas une raison, Camille… Ce n’est pas une raison… Le monde d’aujourd’hui n’est plus comme celui de Chu Ta et tu dois te remettre à parler. Tu es obligée, tu comprends ? Sinon, ils vont t’enfermer avec de vrais fous et personne ne verra jamais tous tes beaux dessins…  »

 » Ce livre ne raconte rien d’autre qu’une histoire d’amour. Une histoire d’amour entre quatre éclopés de la vie. Camille, Franck, Philibert et Paulette. Des bons à rien, des cabossés, des cœurs purs. Quatre allumettes placées ensemble au-dessus d’une flamme. Et, pfiou… Tout s’embrase. « Anna Gavalda

Le mot de ce soir est………..Blog

Anglais : blog
Synonyme : weblog
Français : blogue

Site Web ayant la forme d’un journal personnel, daté, au contenu antéchronologique et régulièrement mis à jour, où l’internaute peut communiquer ses idées et ses impressions sur une multitude de sujets, en y publiant, à sa guise, des textes, informatifs ou intimistes, généralement courts, parfois enrichis d’hyperliens, qui appellent les commentaires du lecteur.

Note :

  1. Le blogue, qui est créé et animé généralement par une seule personne, mais qui peut aussi être écrit par plusieurs auteurs, se caractérise par sa facilité de publication, sa grande liberté éditoriale et sa capacité d’interaction avec le lectorat.
  2. Dans les blogues, auxquels on peut contribuer et apporter son point de vue, on publie des billets (courts textes) ou des articles (textes plus longs) dont le contenu et la forme, très libres, restent à l’entière discrétion des auteurs. Ils sont parfois accompagnés de liens externes, de photos, de dessins ou de sons. Les visiteurs ont généralement la possibilité de laisser un commentaire ou de compléter l’information. On y trouve souvent des liens qui renvoient ceux-ci vers d’autres sites, soit vers des blogues amis ou des sites de référence choisis.
  3. Dans la définition, l’adjectif antéchronologique veut dire que les textes du blogue sont classés par ordre chronologique inverse, c’est-à-dire que le plus récent texte publié apparaît toujours en premier, en haut de la page d’accueil.
  4. Le terme blogue, forme francisée de blog, a été proposé par l’Office québécois de la langue française (octobre 2000) sur le modèle de bogue, pour remplacer les termes anglais weblog (de web et log « journal, carnet ») et blog, très employés en français. Le mot blogue a permis la création de plusieurs dérivés, dont bloguer, blogueur et blogage, qui sont de plus en plus répandus.
  5. Bien qu’elle soit souvent utilisée par des francophones, la graphie blog (emprunt intégral à l’anglais), qui est mal adaptée sur le plan graphique (le suffixe -og n’existe pas naturellement en français), n’a pas été retenue et est déconseillée en français.
  6. En France, le terme bloc-notes et sa forme abrégée bloc ont été adoptés, le 20 mai 2005, par la Commission générale de terminologie et de néologie comme équivalents français de blog. En raison de leur manque de précision, de leur inaptitude à produire des dérivés adéquats et d’une concurrence inutile avec le terme blogue, déjà utilisé par un grand nombre de francophones, ces deux termes n’ont pas été retenus pour désigner la présente notion.
    De plus, le terme bloc-notes (ou ordinateur bloc-notes) est déjà utilisé en informatique pour traduire notebook (ou notebook computer) et désigne un petit ordinateur portatif dont les dimensions s’apparentent à celles d’une feuille de papier A4. Bloc-notes (notepad en anglais) est aussi le nom d’un accessoire de Windows, un traitement de texte élémentaire avec lequel on peut créer des documents simples. Il y a là risque de confusion.

(source : Office Quebecois de la langue française)