mardi 6 décembre 2022

Stop à Facebook

L’addiction à Facebook est déjà reconnue par les spécialistes dans de nombreux pays, au même titre que celle aux jeux vidéos, aux téléphones mobiles voire même certaines drogues.
Voici en une image (infographie) un condensé des effets de l’addiction à Facebook publiée l’an dernier.

Lorsque vous recevez une notification, votre cerveau est envahi par un afflux de dopamine, tout comme le crack ou l’héroïne. La dopamine, c’est aussi ce produit chimique qui entre en jeu lorsque vous êtes récompensés. Chacune de ces notifications a donc un effet addictif sur vous.
Certains internautes testent aussi différentes personnalités, parfois très éloignées de ce qu’ils montrent dans la réalité, ce sont les MPD (multiple profile disorder).
Savez-vous que les plus addicts d’entre nous à Internet et Facebook ont une zone du cerveau permettant la parole, la mémoire, le contrôle moteur, l’émotion et d’autres fonctions, 10 à 20% moins importante que ceux qui utilisent Internet et Facebook à petite dose!
Alors, on décroche un peu de Facebook !!!

facebook-psychology

About Mehdi HAMIDA

Moi en quelques mots: je m'appelle Mehdi, j'habite à Lyon, je suis chef de projet technique et papa geek. Je m’intéresse aux nouvelles technologies, à la publicité, la musique, à l’art en général et à la culture 2.0, ainsi qu’à tout ce qui a trait de près ou de loin à Internet : réseaux sociaux, webmarketing, le marketing viral et la veille stratégique.

Check Also

Souvenir Wireless Lyon

De vieux souvenirs de l’année 2002, avec ma première TV, pour l’émission Tracks, sur ARTE. …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.