Sirha, là où nait la tendance, du 24 au 28 janvier 2015

Depuis sa création il y a plus de 30 ans, le Sirha s’est donné pour mission d’éclairer l’avenir de la restauration et de l’hôtellerie mondiales, en fournissant à ses acteurs tous les moyens d’anticiper sur les transformations de leurs marchés. Le Sirha a toujours fait évoluer son offre pour mieux accompagner les professionnels de l’agroalimentaire vers le succès.
C’est le seul salon international capable d’offrir une vision vraiment complète du marché de la restauration hors foyer (RHF), un espace d’affaires et d’échanges fertile, un accélérateur de succès pour les marques et leurs innovations, le plus vivant des observatoires culinaires, la scène mondiale où la tendance de la restauration naît en direct !

Organisés à Lyon tous les deux ans, Le Sirha, Salon international de la restauration, de l’hôtellerie et de l’alimentation, et le Bocuse d’Or, sont deux évènements mondiaux qui rassemblent la crème de la crème. Pendant 4 jours, le site d’Eurexpo accueille Le Sirha World Cuisine Summit (un laboratoire d’idées pour les professionnels et experts de la restauration), les Grands Prix Sirha Innovation 2015 mais surtout les plus prestigieuses compétitions du monde : le Bocuse d’Or, la Coupe de France de la Boulangerie, la Coupe du Monde de la Pâtisserie, le Festival de la Créativité Gastronomique, le Concours du Meilleur Vigneron Cuisinier, le Grand Prix de la Restauration des Lycées Rhônalpins, l’International Catering Cup, le Concours National des Fromagers… .
C’est le chef Nicolas Davouze (originaire de Lozère, enseignant à l’Institut Paul Bocuse pendant 2 ans) soutenu par son commis Sabine Pendariès, et coaché par Franck Ferigutti (Meilleur Ouvrier de France en 2000) , qui défendra les couleurs de la France au Bocuse d’Or 2015. Ils devront sortir deux plats en 5h35 : une création de viande présentée sur plat (pintade fermière des Landes Label Rouge), une création poisson présentée sur assiette (truite fario d’origine française) et au moins 50 % de végétaux dont un légume surprise qui sera dévoilé la veille du concours.
Ils seront accompagnés et soutenus par la Team France :
Présidée par François Adamski (le Gabriel à Bordeaux / Bocuse d’Or 2001)
Yannick Alleno (le Meurice à Paris / Bocuse d’Argent 1999)
Régis Marcon (Restaurant Régis et Jacques Marcon à St-Bonnet-le-Froid / Bocuse d’Or 1995)
Philippe Mille (Les Crayères à Reims / Bocuse de Bronze 2009)
Franck Putelat (le Parc Franck Putelat à Carcassonne / Bocuse d’Argent 2003)
Michel Roth (le Ritz à Paris / Bocuse d’Or 1991)
Serge Vieira (Restaurant Serge Vieira à Chaudes Aigues / Bocuse d’Or 2005)
Fabrice Desvignes (professeur à l’école Grégoire Ferrandi à Paris / Bocuse d’Or 2007)
Jérôme Jaegle (4e au Bocuse d’Or 2011 Les Violettes à Jungholtz)
Jacky Fréon (Bocuse d’Or 1987)

La France passera le premier jour du concours, le mardi 27 janvier. Nicolas Davouze sera dans le box n° 5, et le top départ sera donné à 8h40. L’assiette de poisson devra être sortie à 13h40 au plus tard, et le plat viande à 14h15. et il faudra batailler ferme car les candidats du mercredi pourront réajuster en fonction de ce qu’ils ont vu la veille. Il faudra absolument remporter cette première manche car les grosses écuries (Suède, Norvège, Danemark, et surtout Japon) passeront le mercredi.

A l’issue de cette édition Sirha 2015, chaque vainqueur repartira avec un trophée mondialement reconnu par les professionnels de l’hôtellerie et de la restauration, autant dire que cet évènement est considéré comme un incontournable.
Cette année plus de 185 000 professionnels de 138 pays seront présents sous le parrainage de notre père à tous, le pape de la gastronomie, Paul Bocuse dit Paulo.
Petit plus non négligeable : durant ce salon, les exposants du Sirha s’engagent à ne rien gaspiller, c’est pour quoi la totalité des denrées non consommées à cette occasion seront intégralement cédées à la Banque Alimentaire du Rhône qui les redistribuera dans la semaine à plus de 120 associations.
Le hashtag et compte Twitter à suivre :  , @Bocusedor.

A propos Mehdi HAMIDA

Moi en quelques mots: je m'appelle Mehdi, j'habite à Lyon, je suis chef de projet technique et papa geek. Je m’intéresse aux nouvelles technologies, à la publicité, la musique, à l’art en général et à la culture 2.0, ainsi qu’à tout ce qui a trait de près ou de loin à Internet : réseaux sociaux, webmarketing, le marketing viral et la veille stratégique.