Pokémon GO – le jeu qui vous fera marcher

On se donne rendez-vous au Parc de la tête d’Or, c’est plein de PokeStops en fleur. Tu viens?
Voilà comment Pokémon GO, le nouveau jeu de Niantic et The Pokémon Company est devenu, avant même sa sortie en France, un véritable phénomène, et remporte un succès foudroyant.
Des millions de joueurs dans le monde sont déjà accros, entrainant des rassemblements un peu partout. Aussi novateur qu’addictif, Pokémon GO compte déjà parmi les applications les plus téléchargées de tous les stores! Il y aura un avant et un après Pokémon GO, c’est certain. Et vous, êtes-vous accros?

Vous êtes débutants à Pokémon GO

Pokémon GO débute par la personnalisation de son avatar (coupe de cheveux, couleur des vêtements et du sac à dos etc…). Bon, on a pas vraiment de choix, et on ne peut pas revenir dessus… mais en même temps, ça n’est pas vraiment le héro du jeu! C’est juste un avatar qui se déplace sur une carte sur laquelle on zoom, qu’on fait pivoter… .
Le but étant de trouver et d’attraper des Pokémons sauvages. Pour cela, on dispose dans son sac de Poké Balls qu’on devront être lancées sur ces Pokémons. Dans ce sac, nous pouvons aussi y trouver des potions et des œufs chance, des incubateurs, des encens, des baies, des modules leurres… .
Autant d’objets utiles (ou parfois inutiles en fonction de votre niveau) qui pourront être récupérés lors de vos haltes sur des PokéStop.
Non-contents de vous apporter une multitude d’objets, les Pokéstops vous permettent également d’avoir des points d’expérience.

Gagner de l’expérience

Dans Pokémon Go, il n’y a pas que vos Pokémons qui prennent en expérience, votre dresseur aussi ! Il devient tout aussi important d’augmenter le niveau de votre dresseur pour débloquer de nouvelles interactions possibles. Pour gagner de l’expérience de dresseur, il suffit simplement de jouer !
La majorité des actions rapportent de l’expérience (PokéStops, capture, éclosion, évolution, combat, remporter des badges…). Vous pourrez même doubler votre expérience (XP) avec un œuf chance.

Bien utiliser son œuf chance

Pokémon GO n’est pas juste un jeu où il faut se déplacer. C’est aussi un jeu mêlant intelligence, ruse et calculs.
Prenons l’exemple des Roucools : ils pullulent. Capturez-le mais ne le transférez pas au professeur ! Gardez les dans votre sac. Et utilisez votre oeuf au bon moment  : activez un œuf chance qui doublera votre expérience pendant 30 minutes et profitez-en pour faire évoluer tous vous Roucool en Roucoups.
L’efficacité est maximale : à chaque Roucool évolué, vous gagnez 1 000 XP.

Tout le challenge est donc d’arriver à un nombre optimum de Roucool afin d’utiliser au mieux votre œuf chance. Mais voilà, c’était sans compter Internet.
Un calculateur a été mis en ligne. Il vous indiquera si vous devez échanger un Roucool pour gagner un bonbon, si feriez mieux de tous les faire évoluer, ou encore, s’il vaut mieux attendre d’en avoir plus. Notez que le calculateur fonctionne pour tous les Pokémon, pas uniquement le Roucool.

Progressons dans Pokémon GO

Vous pourrez aussi monter en niveau et gagner des badges.
La liste est longue. Les premiers sont Joggeur (parcourir 10km), Kanto (avoir 50 Pokémon de types différents dans son Pokédex), Collectionneur (avoir capturé 30 Pokémon), Scientifique (avoir fait évoluer 3 Pokémon), Éleveur (avoir fait éclore 10 œufs), Randonneur (avoir visité 100 Pokéstops), Ace Trainer (s’est entrainé 10 fois), Combattant (avoir gagné 10 combats d’arène), Top Dresseur (avoir dressé 10 Pokémon), Élève (avoir capturé 10 Pokémon de type normal), Ornithologue (avoir capturé 10 Pokémon de type vol), Vaurienne (avoir capturé 10 Pokémon de type poison), Scout (avoir capturé 10 Pokémon de type insecte), Jardinier (avoir capturé 10 Pokémon de type plante), Psychic (avoir capturé 10 Pokémon de type Psy), Nageur (avoir capturé 10 Pokémon de type eau)… .

Les Arènes

Revendiquer une arène vide, renforcer une arène amicale pour votre équipe, ou revendiquer une Arène d’une équipe rivale vous permettra aussi (et surtout) de progresser dans Pokémon GO. Vous pourrez aussi entraîner vos Pokémons dans les Arènes amicales. Rassurez-vous, que vous gagniez ou que vous perdiez, vous recevrez des points d’expérience (plus vos performances dans l’arène seront bonnes, plus vous gagnerez d’XP). Cependant, laisser vos Pokémons dans les arènes ne vous apportera pas d’expérience.

Des tips pour faire évoluer Voltali

(source Reddit avec une pensée pour Aaron Swartz)
Pour obtenir Voltali à coup sûr, vous allez devoir changer le nom de votre Evoli en Sparky, pour obtenir Pyroli, changer le nom de votre Evoli en Pyro, et enfin, pour obtenir Aquali, vous allez devoir renommer votre Evoli en Rainer. Ces noms sont ceux des frères Évoli qui apparaissent dans le quarantième épisode de l’anime Pokémon.

Des accessoires bientôt disponibles

Un projet Kickstarter a retenu mon attention, celui de la Revolutionary Game Controller. En fait, la Revolutionary game controller for the 1 app in the World (rien que ça)!!

Il s’agit d’une Pokéball, dans laquelle on trouve un capteur Bluetooth et un accéléromètre. Connectée à un smartphone, cette Trainer Ball permet de capturer un Pokémon comme en vrai. En présence d’une créature dans Pokémon GO, le joueur doit mimer le geste d’envoyer la boule : le mouvement sera reproduit dans le jeu.
Cet appareil contient aussi une batterie externe pour recharger son smartphone. Les concepteurs de ce produit espèrent pouvoir obtenir l’agrément de Niantic et Nintendo, mais rien n’est moins sûr. Pour obtenir une unité, il faut en financer la production sur Kickstarter, à partir de 35 $ (livraison prévue en décembre).

Quand Internet et le monde réel se rencontre

Alors que vous bataillez, entraînez ou capturez vos Pokémons, n’oubliez pas que vous êtes aussi dans le monde réel!

Le mot d’ordre de la police de New-York, c’est de faire attention à son entourage, surtout après les émeutes dues à l’apparition d’un Pokémon Aquiali en plein Central Park. D’ailleurs, les deux sociétés derrière Pokémon Go ont publié une vidéo adressée au public japonais. Junichi Masuda , directeur général de Game Freak (la société de développement de jeu vidéo), et John Hanke, directeur général de Niantic, demandent de regarder autour de soi, et de toujours être en sécurité, surtout lorsuq’on connait l’importance de la sécurité publique au Japon. Ils espèrent que le jeu permettra d’enrichir la vie de chacun, et encouragera les dresseurs à voir leur monde différement (oui, le monde réel existe). Enfin, ils terminent en demandant aux joueurs de respecter les règles de bonne conduite tout en prenant du plaisir à jouer.

Depuis, des équipes de dresseurs se sont formées (en se rencontrant dans le monde réel, si si, je vous assure), et les groupes Facebook se multiplient.
Des outils sympa mis à disposition tel que des cartes de localisation des Pokémons, des Wiki… . On fait même dans l’humour, Avant/après Pokémon GO.

Les constructeurs devront s’adapter

Vous avez pu le remarquer si vous avez tester Pokémon GO : l’autonomie de votre téléphone en prends un coup!!!
Certains constructeurs de Power Bank, et surtout de mobiles feront désormais plus attention à l’autonomie et au GPS de leurs terminaux, afin de faciliter l’accès à ce type de jeux. Tout les adeptes de Pokémon GO doivent maintenant se déplacer avec leur PowerBank, car c’est l’une des seules solutions pour pouvoir jouer plus d’une heure en ville!!!

Pour conclure

Bon, pour résumer, Pokémon GO n’est pas ce qu’on pourrait qualifier de bon jeu.
Entre ses serveurs qui rament régulièrement, son côté répétitif (tous comme ses bugs d’ailleurs), sa répartition inégale des Pokémon, son obligation de se déplacer constamment pour avancer dans le jeu, on aurait pu croire que ce jeu n’aurait pas vraiment d’intérêts. Et pourtant!
Au-delà de l’aspect technique, l’éditeur Niantic a réussi, en exploitant une licence à fort potentiel, à faire sortir de chez eux les plus casaniers des joueurs, à les ressembler physiquement, et à transformer des simples parcs en véritable terrain de chasse. Il n’y a qu’à voir au Parc de la tête d’Or les rassemblements qu’il y a!!!
Allez, moi je vous dis « Allez les rouges ».

A propos Mehdi HAMIDA

Moi en quelques mots: je m'appelle Mehdi, j'habite à Lyon, je suis chef de projet technique et papa geek. Je m’intéresse aux nouvelles technologies, à la publicité, la musique, à l’art en général et à la culture 2.0, ainsi qu’à tout ce qui a trait de près ou de loin à Internet : réseaux sociaux, webmarketing, le marketing viral et la veille stratégique.