Madam secretary, une fille à scandale

Je vous parlais il y a un peu plus d’un semaine, d’une nouvelle série : Madam secretary. Et bien je viens de finir le premier épisode, et j’avoue que je ne suis pas déçu. Pas de lenteur, tout s’enchaine rapidement, pas besoin de 2 épisodes pour se mettre en situation comme certaines séries (Intruders par exemple que j’ai abandonné à la moitié du deuxième épisode). Donc une série agréable à regarder pour ma part, malgré les critiques qui la qualifieraient de « passable ».
Pour rappel, c’est le quotidien épuisant et stressant d’une ancienne espionne rangée des opérations, Tea Leoni, mère de famille, professeur d’Histoire, et apparemment très proche du président, qui est appelée à la rescousse pour remplacer le Secrétaire d’État après le crash de son avion.
Tout le but de la série est en effet là. Il ne s’agit pas d’une mission pour sauver le monde comme Jack Bauer, mais plutôt de partager le quotidien de cette héroïne qui zigzague entre le côté « madam » et le « secretary », qui refuse qu’on la relooke, qui s’agace des conventions lorsqu’il faut inviter un roi africain polygame, qui refuse tout simplement de faire du politiquement correct. En même temps, le président avait besoin d’une personne qui ne soit pas dans l’esprit politique à ses côtés, et il semblerait qu’il ne soit pas déçu!!! Le rôle principal est tenu par Elizabeth McCord qu’on n’avait pas vu en télévision depuis Une fille à Scandale, il y a 20 ans déjà.
Une série créée par une ancienne de Homeland, Barbara Hall, qui n’a pu s’empêcher d’imaginer une histoire d’emprisonnement en Syrie pour l’épisode pilote, avec un soupçon de conspiration car il est sous-entendu que l’avion du Secrétaire d’état ne s’est pas écrasé tout seul… .

Poster Saison 01

A propos Mehdi HAMIDA

Moi en quelques mots: je m'appelle Mehdi, j'habite à Lyon, je suis chef de projet technique et papa geek. Je m’intéresse aux nouvelles technologies, à la publicité, la musique, à l’art en général et à la culture 2.0, ainsi qu’à tout ce qui a trait de près ou de loin à Internet : réseaux sociaux, webmarketing, le marketing viral et la veille stratégique.