La Part-Dieu en 2020

Origine : Longtemps occupé par des terrains insalubres, ce site portait déjà son nom au Moyen Age : il signifiait « la propriété de Dieu ».
Il ne s’urbanisera qu’au milieu du XIXe siècle, au moment où la partie Est du Rhône est enfin reliée à la presqu’île par la construction de ponts et où la commune de la Guillotière est rattachée à Lyon.

Les réunions clandestines de socialistes et d’anarchistes qui s’y tiennent alors entraînent en 1847, la construction d’une caserne, conçue pour prévenir les révoltes.
Après les inondations de 1856, le quartier est assaini et une nouvelle classe sociale s’implante, constituée de commerçants, d’employés et de fonctionnaires.

En 1967, le terrain militaire et la caserne sont cédés à la ville qui dès 1968 décide d’aménager ce quartier afin d’en faire un centre régional de décision.

Après la Tour de la part Dieu, la tour Swiss Life, la tour EDF…la ville de Lyon se dotera d’ici 2014 d’une nouvelle tour, la tour Incity. Elle culminera à 200 mètres, sera « écologique » de par l’installation de capteurs solaires sur les façades et d’un système éolien intégré en son sommet, qui lui permettront de produire en partie son énergie et d’avoir une consommation trois fois inférieure à celles des tours actuelles. Avec 36 étages, Incity offrira une surface de 40 000 m² de bureaux. Les architectes Denis Valode et Albert Constantin sont chargés de ce projet, dirigé par les cabinets Sogelym Steiner et Dixence. Incity sera la troisième tour de Lyon, après la tour Part-Dieu (165 m) et la tour Oxygène (115 m).

A propos Mehdi HAMIDA

Moi en quelques mots: je m'appelle Mehdi, j'habite à Lyon, je suis chef de projet technique et papa geek. Je m’intéresse aux nouvelles technologies, à la publicité, la musique, à l’art en général et à la culture 2.0, ainsi qu’à tout ce qui a trait de près ou de loin à Internet : réseaux sociaux, webmarketing, le marketing viral et la veille stratégique.