samedi 3 décembre 2022

Contruire sa Framboise 1/2

Ok, vous avez fait le tour de la Raspbian, elle vous plait bien, vous avez vos repères, mais il y a un petit problème..il y a beaucoup trop de chose d’installer. Pas de panique, nous allons construire une image de Raspbain minimale, et en mode CLI c’est-à-dire en mode interface de ligne de commande (Command Line Interface).

1. Carte SD

1.1. Choix
On commence par se procurer une carte micro-SD de 2Go minimum…et maximum aussi en fait.
On crée une partition que l’on formatera en type FAT32 (+/- 50 Mo).

1.2. Préparation
On récupère la dernière version du raspBianInstaller, qui correspond à une NetInstall Debian classique basée sur une version Wheezy. On decompresse et copie le contenu sur cette partion FAT32.
Nous avons donc 6  fichiers sur notre carte (bootcode.bin – cmdline.txt – kernel.img – loader.bin – README.txt – start.elf).

2. Installation

Voici ce moment mémorable où pendant 2 heures vous guettez l’état d’avancement sur votre écran.
Inserer la carte dans la Raspberry, brancher un cable réseau (avec un serveur DHCP au bout, c’est plus pratique), un clavier, et un écran… ou un téléviseur en HDMI (ce qui est mon cas), et allumer la bête.

2.1.Installation du système de base
L’installation se déroule ainsi :
Select a language : french
Choix de votre situation géographique : france
Configurer le clavier : français
Détection du matériel réseau : pas d’entrée
Configuration du réseau avec dhcp : pas d’entrée
Nom du système (hostname) : raspi (choisissez votre hostname)
Nom de domaine : priv8.fr (choisissez votre domaine)
Choisir un miroir de l’archive Debian : – saisie manuelle
Saisir : mirrordirector.raspbian.org (en saisissant mirrordirector.raspbian.org le miroir le plus approprié pour votre zone géographique sera choisi )
Répertoire du miroir de l’archive Debian :  /raspbian/
Mandataire http : pas d’entrée (dans mon cas, pas de proxy)
Télécharger des composants d’installation. Vous aurez droit à une fenêtre d’avertissement :
« Aucun module du noyau n’a été trouvé. Faut-il poursuivre l’installation sans charger les modules du noyau ? : oui
Charger des composants supplémentaires : pas d’entrée
Créer des utilisateurs et choisir les mots de passe:
Mot de passe root : raspberry (vous pouvez saisir ce que vous voulez hein..)
Confirmation du mot de passe : raspberry (…à condition de saisir la même chose ici)
Nom complet du nouvel utilisateur : HAMIDA Mehdi (pareil, faites preuve d’imagination)
Identifiant du nouvel utilisateur : idem (n’insistez pas hein…)
Mot de passe utilisateur : xxxxxx (tu me crois assez bête pour l’écrire ici?)
Détection des disques et autres périphériques
Chargement des composants
Démarrage de l’outil de partitionnement – partitionnement assisté automatique
Partitionner les disques : l’installeur vous propose un schéma de partitions utilisant l’intégralité de votre carte SD. Cela me convient très bien pour le moment, donc je valide.
Confirmation du formatage des partitions – dernière chance de modifier la table des partitions.
Faut-il appliquer les changement sur les disques ? : oui
Formatage des partitions : pas d’entrée
Installation du système de base : pas d’entrée (et là, je papote pendant 45 min avec mon ami Arnaud, trouvez-vous une autre occupation)
Fenêtre d’avertissement: voulez-vous poursuivre sans installer un noyau ? : oui
Configuration de l’outil de gestion des paquets apt : pas d’entrée
Choisir et installer des logiciels de base
Configuration de popularity-contest – souhaitez-vous participer à l’étude sur l’utilisation des paquets ? : non

 Logiciels à installer :
                       [ ] Environnement graphique de bureau
                       [ ] Serveur web
                       [ ] Serveur d'impression
                       [ ] Serveur DNS
                       [ ] Serveur de fichiersw
                       [ ] Serveur de courrier
                       [ ] Base de données SQL
                       [*] Serveur SSH
                       [ ] Ordinateur portable
                       [*] Utilitaires standard du système

     Pour une installation minimale, on ne sélectionnera que « SSH Serveur » et « Utilitaires standards du système ». Si vous souhaitez installer l’environnement de Bureau, libre à vous. Si vous avez entre 6 à 8 heures à attendre pour installer plus de 800 paquets….(JDCJDR).
Choisir et installer des logiciels : pas d’entrée (1/2 heure pendant laquelle j’ai posté mon billet de ce matin)
Fenêtre d’avertissement : aucun programme de démarrage installé : <continuer> puis [Enter]
Fin de l’installation
Reboot automatique
Premier login

2.2. Première connexion
On se connecte donc avec le compte root et son mot de passe (le votre hein, pas le mien).

Voilà, nous avons maintenant une Raspbian avec le strict minimum d’installé.
La suite, dans le prochain billet.

About Mehdi HAMIDA

Moi en quelques mots: je m'appelle Mehdi, j'habite à Lyon, je suis chef de projet technique et papa geek. Je m’intéresse aux nouvelles technologies, à la publicité, la musique, à l’art en général et à la culture 2.0, ainsi qu’à tout ce qui a trait de près ou de loin à Internet : réseaux sociaux, webmarketing, le marketing viral et la veille stratégique.

Check Also

Quand TOR agace les russes

Le ministère de l’Intérieur de la Fédération de Russie a publié un avis sur son site …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.