Electro2Geek

Multiprise connectée Broadlink MP1

Il y a 1 an de cela, je voulais commander la multiprise connectée Greenwave NP310-F : La multiprise Z-Wave 6 prises.
Elle allait me permettre de commuter et de mesurer la consommation de six appareils de manière indépendante pour un peu moins de 50€. On pouvait y trouver un bouton physique général permettant de commuter manuellement et simultanément l’ensemble des six prises (et en prime, une mollette latérale pour modifier la couleur). Malheureusement, elle n’était plus disponible. Mais voilà que Broadlink sort sa multiprise connectée, la MP1 … à 18€ sur GearBest (grâce à un bon plan de notre ami Sarakh63) !!!

Pourquoi elle et pas une autre ?

La multiprise connectée Broadlink MP1 est une multiprise WiFi intelligente, pour une utilisation quotidienne, que vous pourrez contrôler depuis l’application mobile Broadlink du fabriquant. OK, pas mal. Mais jusque là, ça ne m’intéresse pas plus que cela. Si je vous dit qu’elle ne coûte que 18€, et que vous pourrez aussi la contrôler depuis Jeedom, via le plugin Officiel Broadlink ? Alors là, je dis BANCO!!!

Présentation multiprise connectée Broadlink MP1

J’ai donc reçu la multiprise connectée Broadlink MP1 semaine dernière. Et là… waouh!!! Elle est vraiment, vraiment très classe. Solide, de bonne facture, avec même des tampons antidérapants. Mais pourquoi ne proposent-ils pas la version EU ? En effet, l’embout de la multiprise est de type UK. Bon, rien de grave car il suffit d’ajouter un adaptateur. Et comme j’en ai une tour complète… .

On notera cependant que les emplacements, au multi-format EU, UK et AU, sont compatibles avec nos prises françaises, au détail près qu’on y perd la terre.

Il y a au total quatre prises pouvant être commandées indépendamment, et sur chaque emplacements une petite LED témoin qui permet de savoir d’un coup d’œil si celle-ci est active ou non. Un unique bouton qui permet d’allumer ou éteindre d’une pression tous ces emplacements/prises.

Spécifications

Modèle : MP1 / MP1-1K4S
Voltage : 250V
Puissance MAX : 10A
Longueur du câble : 1.5 mètres
Type de réseau WIFI pris en charge : IEEE 802.11b/g/n
Poids : 460 g
Dimensions : (L x W x H): 25.40 x 6.00 x 3.20 cm
Résistance hautes températures (750°C)
Protection contre les surcharges
Contrôlable en local amis aussi à distance en 3G/4G

Application mobile

Rien de plus simple pour l’association avec l’application mobile Officiel Broadlink. Côté Adroid, il s’agit de e-Control.
Un fois lancée, il suffit de cliquer sur le signe + en haut à droite, puis sur Ajouter un périphérique. La multiprise sera détectée est apparaitra sur l’écran. Il ne restera plus qu’à saisir identifiants wifi (nom du SSID et et clé) afin de la connecter à votre réseau local.

 

Plugin Jeedom

Bien entendu, la raison qui a fait que j’ai opté pour cette multiprise connectée Broadlink MP1, est qu’elle est compatible avec Jeedom, et ce, grâce à un plugin de notre ami Ludovic (encore sarakh63 bien sûr). Celui-ci (le plugin hein, pas Ludovic) est disponible sur le market Jeedom.

Une fois le plugin installé, et votre multiprise correctement connectée sur votre réseau local, vous n’avez plus qu’à cliquer sur l’icône Mode inclusion. Votre multiprise connectée Broadlink MP1 sera automatique ajoutée à Jeedom.

Il ne reste plus qu’à éditer l’équipement pour lui attribuer un nom, un objet parent,  et et éventuellement modifier  le nom des prises dans les commandes.
Côté dashboard, on obtiendra ceci :

Vous pouvez maintenant activer ou désactiver les prises en cliquant dessus, ou les utiliser au travers de scénarios.

Pour conclure, la multiprise connectée Broadlink MP1 est vraiment très intéressante, de par son intégration dans Jeedom, mais aussi de part l’impression de qualité, surtout pour ce prix défiant toute concurrence. Je pense même à en commander une seconde pour brancher certains éléments dans mon bureau.

La Powerbank Xiaomi trouvée chez Sarakha63

Je vous parlais il y a quelques mois des powerbank. Non, en fait c’était il y a plus d’1 an. A l’époque, je passais par le site Dealabs. J’étais tombé sur un bon deal pour une batterie portable ultra mince pas chère Xiaomi. J’en avais commandé, pour moi, ma compagne, et mon père. Mes références ayant changées, je voulais vous parler de 2 choses. Tout d’abord, un excellent blog / bons plans (le site de Sarakha63), et ma nouvelle powerbank qui m’a couté moins de 14€.

Powerbank 2 Xiaomi 10000mAh

Ma précédente batterie portable avait une capacité de 3300mAh en 5.1V, et de 5000mAh en 3.7V. C’était déjà très très bien. Ultra légère, elle se planquait bien dans un sac à main, dans un sac à dos, sans peser ni prendre trop de place. Ma nouvelle batterie a une capacité de… 10000mAh !!!
2 fois plus de capacité, pour quelques millimètres et quelques grammes de plus. Autant que ce powerbank se fera tout aussi discrète, en offrant en plus la fonction Quick Charge 2.0.

Description technique

Modèle : PLM-02-ZM
Type de batterie : High quality lithium-ion polymer
Entrée : DC 5.0V / 2.0A (TYP)
Sortie : DC 5.1V / 2.4A (TYP)
Capacité : 6900mAh (TYP 1A) [5.1V] / 10000mAh [3.85V] Temps de charge : ~ 3h en 2A // ~ 5h en 1A
Taille du produit : 130 * 71 * 14,1 mm
Détection de chargement : Détecte automatiquement l’insertion et le retrait de charge
Sécurité : Ce produit prend en charge la protection de la tension d’entrée, la protection contre les surintensités de sortie, protection de surtension de sortie, la protection de court-circuit de la sortie, surcharge de la batterie, la température et d’autres protections…
Poids : 228g

Il faut le dire, Xiaomi, ce sont des powerbank toujours plus performantes, avec un exemple concret : quand il fallait 2h30 pour charger une batterie de 3000mAh  (Mi Note Pro), il faut maintenant 1h45.

Mais Xiaomi, c’est aussi toute une gamme de produits comme le MiFlora, les Miband, les Yeelight qui vont avec le kit Xiaomi Home. Bien entendu, le tout compatible avec Jeedom bien évidement.

Côté prix, il y a en ce moment un bon plan, et vous pouvez les trouver à 13.58€ ici avec le code BANK2FR.

Le blog de sarakha63, sarakha63-domotique.fr

Il sait se présenter tout seul (la version complète est ici) :

Ludovic SarakhaJe m’appelle Ludovic Sarakha j’ai 32 ans et je suis habitant de Clermont-Ferrand. Concernant les études il faut savoir que bien que j’ai travaillé dans l’informatique (SSII internationale) et maintenant dans la domotique, j’ai un doctorat de Chimie des matériaux. Je suis un autodidacte passionné d’informatique, de domotique et de tout ce qui tourne autour des objets connectés.

Au delà de cela, c’est un gars très sympa, ouvert, poli (oui, ok, pas comme d’autres dont je tairais les noms). Il a un blog fort sympathique : sarakha63-domotique.fr
Bien sûr, on va y trouver de bons plans sur pas mal de produits liés à l’informatique en général, et à la domotique plus particulièrement.
Mais le gros avantage de son site, contrairement à d’autres, c’est qu’il ne publie pas uniquement des bons plans, des offres sympa, des codes promo… il fait de vrais articles.
Des articles avec du contenu, de vrais tests, un vrai retour d’expérience, comme vous pourrez le lire dans cet article par exemple.

En même temps, je vous invite à lire la description de sa thèse..ça laisse songeur. Le titre de cette thèse est :

Transferts d’énergie dans des titanates dopés Pr 3+ et application au développement d’afficheurs électroluminescents par pulvérisation cathodique.

Voilà, vous connaissez maintenant plus ou moins le personnage. J’espère que cette rapide présentation vous aura convaincu d’aller visiter son site. Sur ce, je vous laisse. J’ai des commandes à passer !!!!

JJRC H31, étanche et incassable, un drone passe-partout pour débutants

Je vais vous parler aujourd’hui du JJRC H31. Résistant à toutes épreuves, ce drone a comme principal atout sa robustesse.
En effet, ce drone passe-partout est capable de résister à toutes les épreuves que pourrait lui faire subir une débutant. Il n’a pas peur de tomber en plein vol, se prendre un mur, avoir des hélices endommagées, se prendre un mur, et même tomber dans l’eau… . Ce petit drone est tellement léger qu’il peut voler aussi bien en extérieur, qu’en intérieur.
Il craint 1 seul chose : finir sa course dans les arbres. Si le JJRC H31, se retrouve coincé, il aura énormément de mal à s’en sortir sans l’aide de son propriétaire.

Étanche à l’eau

Avec un drone standard, il ne faut pas voler au dessus d’une étendue d’eau comme un lac ou d’une piscine. Mais voilà, avec le JJRC H31, ne vous interdisez aucun terrain de jeux. Ses hélices sophistiquées glissent sur l’eau, et en cas d’immersion, le drone sera toujours en mesure de reprendre sa course.

Gyroscope 6 axes

Ce JJRC H31 est un quadricoptère qui fonctionne avec une radiocommande 4 voies et dispose d’un gyroscope de 6 axes intégré.
Ainsi, vous pourrez le faire tournoyer sur lui-même sans pour autant perdre le contrôle de la direction. Il est tout aussi capable de réaliser un vol stationnaire. Mieux encore! Vous pourrez même effectuer des loopings dans les 4 directions, ou encore faire des figures à 360 degrés.

Il dispose aussi de la fonction RTH (en français : retour à la maison, ou plutôt, retour au point de départ). C’est une fonction qui permettra à votre drone passe-partout de revenir au dernier Home Point enregistré. Il y a trois situations où le RTH est déclenché :
– RTH commandé par le pilote,
– RTH imposé par le drone suite à la perte de liaison entre le drone et la radiocommande,
– RTH imposé par le drone suite à une batterie faible.

Un pilotage en toute simplicité

Ce drone est bien évidemment piloté grâce à une radiocommande sur la bande de fréquence des 2.4GHz.
Elle vous permet de le diriger à une distance de 60-70 mètres maximum. Son utilisation est très simple, et quand bien même, une notice d’utilisation est fournie avec le drone. Pour information, les 2 boutons type Potard sont factices.

Il dispose de 3 vitesses sélectionnables grâce à la gâchette de gauche (50%,75%,100%).
La gâchette de droite, quant à elle, permet de faire des flips dans tous les sens !

La batterie tient plus ou moins 10 minutes. Je vous conseille d’en ai acheté quelques unes en plus.
Le chargeur est un petit dongle USB très pratique. Il permet de recharger la batterie quasiment partout.

Spécifications

Description :
Nom de marque: JJRC
Nom d’article: JJRC H31 RC Quadcopter
Matériel: composants électroniques, ABS / PS
Fréquence: 2.4G
Canaux: 4CH
Gyro: 6 axes
Durée de vol: environ 8-10 minutes
Distance Remote Control: A propos de 70-80 mètres
Temps de charge: 60 minutes
Batterie Pour quadricoptère : 3.7V 400mAh (inclus)
Batterie pour la radiocommande: 4 piles AAA (non inclus)
Taille du produit: 31 x 31 x 7.2cm
Poids : 76g

Emballage inclus :
*1 x JJRC H31 RC Quadcopter
*1 x Radiocommand
*1 x 3.7V 400mAh Batterie
*1 x Chargeur USB
*4 x Hélice
*4 x Train d’atterrissage
*4 x Housse de protection
*1 x Tournevis

Mes conclusions sur ce drone passe-partout pour débutants

Je le recommande pour les débutants ou toute personne qui veulent un drone solide, pas cher et qui fonctionnent très bien
Ce modèle ne convient pas aux enfants de moins de 14 ans. Toutefois, j’ai pu le mettre plusieurs fois entre les mains (toujours ma surveillance) de ma princesse (4ans). Elle s’éclate toujours autant avec (même si sur la photo on ne le voit pas trop), et surtout, il est toujours fonctionnel, en très bon état.
Ce petit drone, qui ne paye pas de mine, est absolument génial… surtout pour son prix ridicule! Il fera le bonheur des débutants qui ne voudront pas voir leur apprentissage freiné par la peur de casser leur jouet! Alors filer directe chez Gearbest en prendre un, vous n’aurez pas l’impression de perdre votre argent!!

Nouveau boitier Jeedom DIY

Je tenais à vous présenter mon nouveau boitier domotique Jeedom. J’en avais (et surtout madame) un peu marre de voir trainer tout cela dans le séjour, dans une simple boite. Je voulais quelque chose de discret et fonctionnel. Il fallait donc caser dans un boitier :
Un Raspberry pi 2, une clef USB Wifi Edimax, un hub USB alimenté, un RFXcom, des LED (une pour la mise en tension, une pour le bouton reset, une pour le service Jeedom, une pour la connexion Wifi et une pour l’accès Internet), une alimentation 5V 6A, un petit ventilateur 5v, un bouton pressoir pour arrêter le Raspberry manuellement (via script python), un bouton on/off, un mini ampli audio et deux petites enceintes pour me servir de ma box comme enceinte sans fil.
Je vous présente donc mon boitier Jeedom DIY.

J’ai donc recyclé une vieille enceinte arrière que je n’utilisais plus.

Jeedom_box-v1_01 Jeedom_box-v1_03 Jeedom_box-v1_04 Jeedom_box-v1_05

Pour monter tout cela, j’ai eu besoin d’un pistolet à colle, un jeu de tournevis, ma perceuse, quelques résistances, une plaque PCB prototype, un peu de câble, de connecteurs, un multimètre, un fer à souder, et beaucoup de patience.

A l’arrière de la box

Une alimentation vraiment mini, 5V 6A, histoire d’être vraiment tranquille.
Une prise 220V de type alimentation de PC.
Un bouton On/Off qui va contrôler l’alimentation.
Un poussoir qui va être branché sur les GPIO du Raspberry et exécuter un script Python qui va arrêter le Raspberry proprement.
2 LED à l’arrière de la box, une pour l’état de l’alimentation principale, et une autre pour le bouton reset (voir plus bas).

Jeedom_box-v1_18 Jeedom_box-v1_25

Avant de la box

J’ai ensuite fixé 3 LED sur la façade avant de la box qui vont me permettre de savoir :
si la connexion wifi est établie,
si Jeedom est démarré,
si la connexion internet est opérationnelle.
Tout cela, grâce à un petit script tout bête que j’ai mis dans la crontab.

Pour la partie électronique des LED, je vous invite à lire cet article calcul resistance LED. Oui, parce qu’une LED, ça se branche pas en direct sur le courant, elle va toujours de paire avec une petite résistance.

A l’intérieur de la box

Maintenant passons à l’intérieur de la box. Celle-ci est divisée en 2.

Sur la première partie, sur la droite, il y a le Raspberry fixé dans un boitier et parfaitement calé.
Sur la gauche, on retrouve le Pihub collé avec le pistolet, en haut le RFXCOM fixé quant à lui avec du double face.
Sur le Pihub est branché la clef wifi qui servira de backup. Le script utilisé est disponible sur mon github ici. IL s’agit d’un fork en version française du script de Bill Wilson.

Jeedom_box-v1_24

Cela me laisse encore 7 possibilités pour exploiter ce hub USB !!!

Un PCB pour tout centraliser

Pour tout centraliser, j’ai fait un petit montage sur un PCB prototype.
Celui-ci connecte l’arrivée de l’alimentation principale et toutes ses dessertes (RPi, ampli audio, Hub, etc… ). Mais aussi toutes les entrées sorties GPIO (notamment les LED).

Jeedom_box-v1_21 Jeedom_box-v1_17

Dans la seconde partie de la box, j’y ai mis la clé 3G USB, l’ampli audio, les 2 enceintes et la caméra RPi.

Retour d’expérience

Cela fait maintenant 15 jours que tout tourne parfaitement bien, le Raspberry overclocké à tendance à freezer malgré le ventilo et le dissipateur thermique.
J’attends un écran HDMI afin d’indiquer des informations telles que la température des pièces, l’état des luminaires, etc… .

Logiciel domotique multi-protocoles JEEDOM

Voilà bientôt 1 mois que j’ai installé le logiciel domotique multi-protocoles JEEDOM. Je vais en profiter pour faire une présentation plus ou moins rapide de ce logiciel Made in France.

Présentation JEEDOM

JEEDOM est un projet domotique qui a pour but de connecter sa maison, ses appareils électroniques, ses projets domotiques, tous ensembles. A distance, en local, par la voix, les sms, ou encore le tactile, vous pouvez piloter votre maison à tout instant et être alerté d’un événement. JEEDOM est un projet Open-Source et libre compatible Z-wave, qui permet de réaliser sa propre solution domotique. Le projet JEEDOM proposera trois box’s domotiques dédiées: La JEEDOM PRO, une box ultra performante réservée au pro, la JEEDOM CENTER, avec des fonctionnalités avancées telles que la batterie de secours, multi-protocoles … Et la JEEDOM MINI, une box compatible Z-Wave et prochainement EnOcean à un tarif très bas.

Voilà la présentation officielle du logiciel. Je n’aurais pas pu la présenter différemment, et elle a l’avantage d’être claire!

Une passion

C’est en effet l’association de 2 passionnés, Loïc et Mathieu, qui a donné naissance à cette application domotique ouverte (open-source) et évolutive (dispose de plugins… même si certains sont payants).

Loic (alias Zoic21) loic [at] jeedom.com

  • Initiateur, créateur et inventeur du projet JEEDOM
  • Responsable du projet JEEDOM
  • Développeur exclusif JEEDOM Software (Le logiciel)
  • Webmaster du site www.jeedom.fr
  • Webmaster du blog.jeedom.fr
  • Administrateur du forum.jeedom.fr

Mathieu (alias Algeroth) mathieu [at] jeedom.com

  • Développeur exclusif JEEDOM Hardware (les box’s)
  • Responsable communication/marketing
  • Conseiller domotique et ergonomique sur le projet JEEDOM
  • Graphiste du projet JEEDOM
  • Co-Webmaster et développeur du site www.jeedom.fr
  • Co-Administrateur du forum.jeedom.fr
  • Webmaster du blog ma-maison-domotique.blogspot.com

Une croissance rapide

JEEDOM, c’est un projet jeune et pourtant est déjà très abouti. Jeune, car il a été lancé publiquement le 24 Juin 2014, donc il y a moins d’un an. Abouti, car il a une multitude de fonctionnalités, un forum super actif, dispose de beaucoup de documentation, et fonctionne en mode autonome.

Une application complète…

JEEDOM est une application multi-protocoles, car elle sait gérer les technologies Z-wave, Enocean, et est compatible avec l’interface RFXCOM. Il faut noter aussi que JEEDOM ne dépend d’aucun serveur Cloud, c’est à dire que JEEDOM est fonctionnel sans connexion Internet (sauf certains plugins, exemples : flux RSS, météo Yahoo !!!) .

… et multi-plateformes

Outre le fait que JEEDOM soit open-source, il peut-être installé sur une machine Linux tout comme sur un NAS linux, ou encore une raspberry.
L’un des objectifs des concepteurs est de produire également des box domotiques JEEDOM.
La première, la Jeedom Mini (la box entrée de gamme), et maintenant la Mini+, toujours sur base de Raspberry, sont déjà en vente chez Domadoo (leur partenaire). Deux autres versions, plus puissantes, la Jeedom Center (la box milieu de gamme), et la Jeedom Pro (la box haut de gamme disponible en rail din avec des modules satellites) seront bientôt disponibles.

Une communauté grandissante

De nombreux plugins sont déjà disponibles sur le Market JEEDOM. Ils sont développés par l’équipe ou par des contributeurs, et certains sont gratuits tandis que d’autres s’achètent pour une somme modique.

Je tacherais rapidement de faire un topo sur les possibilités de JEEDOM, et de publier les résultats des différents tests que j’ai pu faire grâce à Domadoo.

Premiers pas en domotique sérieuse!!!

Mon partenaire Domadoo (merci Laurent) vient de m’envoyer un peu de matos pour commencer à jouer avec la domotique à la maison.
J’avais déjà fait mes premiers pas avec une rapsberry, mon PCB perso, et un loooong scénario en python. J’ai donc décidé de faire un peu mieux, en passant du coté des grands garçons.. mais toujours avec la Raspberry.
Je voulais tester plusieurs choses. Tout d »abord, savoir la Rapsberry Pi 2 pouvait tenir la charge d’un système domotique. Ensuite, tester 2 protocoles principalement utilisés : Z-wave et RFXCOM. J’avoue, tester aussi plusieurs type de sondes et détecteurs diverses. Alors voici mes premiers pas en domotique sérieuse!!!

Dans les prochains articles, je vais expliquer pas à pas comme installer une raspbian pour nos besoin (même si je l’ai fait plusieurs fois auparavant), installer JEEDOM pour qu’il fonctionne avec un module Z-wave (le Razberry) et un récepteur et émetteur 433.92MHz (le RFXtrx433E en USB). Pour compléter mes tests, je vais ajouter par-ci par-là quelques modules tels que des sondes thermo hygro, des détecteurs de mouvement multifonctions (que j’appelle l’œil de Sauron!!), des détecteurs d’ouverture, etc…, et bien évidement, des détecteurs de fumée. Et enfin, créer des scénarios simples, avec envoi de mails et SMS (en recyclant une vielle clé USB 3G).

Je vous préviens tout de suite, je suis honnête, pour certains ce fut une réussite, mais pour d’autres modules, j’ai faillit le balancer plus d’une fois conte un mur. En effet, c’était aussi le but de mes tests, faire la part des choses entre ce qu’on lit sur le net (les commentaires gratuits léche-pompes, et la vraie vie). Je suis sûr qu’à 50 euros le modules, vous n’aimeriez pas recevoir un produit qui n’est pas du tout fait pour vous (ce qui fut le cas avec certains produits testés). Et encore moins en vouloir à votre vendeur parce que vous avez lu des explications incomplètes sur des forums bidons ou sur Amazon.

Caractéristiques du Raspberry pi 2 b

la Raspberry Pi Foundation a annoncé en début d’année la sortie d’un nouveau modèle de Raspberry Pi, le Raspberry Pi 2. Si celui ci profite d’un nouveau processeur et de beaucoup plus de mémoire, pour le même prix que l’ancien modèle, ce mini ordinateur créé par David Braben nous arrive dans une toute nouvelle édition qui bouleversera l’utilisation que nous avions des Raspberry. Je vous fais une présentation rapide des caractéristiques du Raspberry pi 2 b .

 Caractéristiques du Raspberry Pi 2

Beaucoup plus impressionnantes que la Raspberry Pi A, la nouvelle Raspberry Pi proposent deux modifications importantes en terme de caractéristiques techniques : la mémoire RAM, et le processeur.

La mémoire RAM double

La communauté réclame cette évolution depuis la sortie du premier modèle B et que nous pensions vraiment qu’elle serait apportée avec le modèle B+. Il aura finalement fallut attendre la Raspberry Pi 2 mais ça y est, cette version propose 1Go de RAM !

Le processeur à 4 coeurs

Le second point, qui saute un peu moins aux yeux mais qui est finalement peut-être plus important que l’arrivée du fameux 1Go de RAM, c’est le processeur.
Jusqu’à présent, toutes les Raspberry Pi proposaient le même processeur (depuis le premier modèle A jusqu’au dernier modèle B+), un processeur mono-cœur cadencé à 700Mhz. Ce nouveau processeur, cadencé à 900Mhz au lieu de 700Mhz améliore grandement les performances de l’ancien, d’autant plus avec ses 4 cœurs!

Cette amélioration, comme pour l’augmentation de la quantité de RAM trouve une utilisation dans tous les domaines. Le média-center sera plus fluide, le Raspberry Pi 2 pourra être utilisé comme ordinateur, les scénario domotique pourront être encore plus complexes… . De nouveaux usages s’offrent maintenant à notre framboise.

Le reste … tout pareil que la B+

Pas de changement du côté du port ethernet. Il garde la même vitesse de 100Mb/s. Par contre, le stockage a changé à l’arrivé de la Raspberry Pi B+. Maintenant, c’est un slot pour cartes MicroSD qui est installé. Niveau physique, la Raspberry Pi 2 reprenant les mêmes sorties/entrées que le modèle B+ et le même schéma.

La compatibilité

Une très bonne nouvelle annoncée chez la Raspberry Pi Foundation : la nouvelle Raspberry Pi 2 sera entièrement compatible avec les équipements de l’ancienne Raspberry Pi B+. Tous les accessoires que vous utilisiez avec votre Raspberry Pi B+ pourront être repris sur la Raspberry Pi 2.

Windows 10, une blague

Là, je ne vais pas m’attarder. Personnellement, je ne voit pas d’intérêt pour le moment… même pour plus tard d’ailleurs. Windows 10 a su s’adapter au processeur ARM et Microsoft livrera gratuitement une licence de Windows 10 à tous les heureux propriétaires d’un Raspberry Pi 2. Certes, ok. Attention toutefois, cette version sera vraiment light et sans interface graphique!!!

Le prix

La Raspberry Pi 2 sera donc bien, comme la B+, vendue au prix de 35€.. sans frais de port! En gros, il faudra compter 40 à 45€.

Conclusion

Maintenant, à la communauté d’exploiter au mieux ces 4 cœurs, ces 1 Go de mémoire, pour faire de notre framboise notre alliée de tous les jours, un mini PC que l’on transporte dans un joli boitier arc-en-ciel, un serveur média super fluide, une centrale domotique qui vous obéit à la voix et anticipe toutes vos envie un peu comme Jarvis… .
Pour ma part, je vais en faire une centrale domotique et tester le protocole Z-Wave dans mon appartement (séjour, cuisine, salle de bain, chambre de la princesse, chambre des parents, le bureau, la buanderie etc… ) et les applications telles que JEEDOM ou Domotik.