Sport

Maintenant, on passe aux choses sérieuses (Raymond, dehors)

Paroles de Richard Rodgers et Oscar Hammerstein II

When you walk through a storm,
hold your head up high,
and don’t be afraid of the dark ;
at the end of a storm there is a golden sky
and the sweet silver song of a lark.

Walk on through the wind,
walk on through the rain,
tho’ your dreams be tossed and blown.

Walk on, walk on with hope in your heart,
and you’ll never walk alone,
you’ll never, ever walk alone.
Walk on, walk on with hope in your heart,
and you’ll never walk alone,
you’ll never, ever walk alone.

Traduction :

Quand tu marches sous une tempête,
Garde la tête haute,
Et n’aie pas peur de l’obscurité ;
A la fin de l’orage il y a un ciel doré
Et le doux chant argenté d’une alouette.

Marche contre le vent,
Marche contre la pluie,
Bien que tes rêves soient maltraités et soufflés.

Continue de marcher, avec l’espoir dans ton cœur,
Et tu ne marcheras jamais seul,
Tu ne marcheras plus jamais seul.
Marche, marche avec l’espoir dans ton cœur,
Et tu ne marcheras jamais seul,
Tu ne marcheras plus jamais seul.

Ce qu’on retiendra de beau de la CdM 2010

Petit concours de Puma…

La France a gagné…moi je préférais la version Anglaise.

 

France : Allez Ola Olé (2010)

 

The United Kingdom: That Sounds Good To Me (2010)

 

Germany: Ein bißchen Frieden (1982)

Coupe du monde 2010

Un mot sur le ballon quand même ?

Le Adidas Jabulani (en zoulou, être joyeux) est le ballon officiel. Conçu et développé spécialement pour l’évènement, il affiche onze couleurs différentes censées représenter « les 11 joueurs de chaque équipe, les 11 langues officielles de l’Afrique du Sud et les 11 tribus sud-africaines grâce ».
Sur le plan qualitatif, le ballon a fait l’objet de critiques abondantes. Les gardiens en premier lieu : Gianluigi Buffon d’Italie le trouve inadapté, Júlio César du Brésil les compare à ceux du supermarché et Iker Casillas d’Espagne à ceux pour la plage, Hugo Lloris de France le qualifie de « catastrophe ». Il favoriserait en effet des trajectoires aléatoires plus propices à surprendre les gardiens.
Moi je pense qu’on va voir beaucoup de but…

La carte des stades

PSG-OL

L’après Milan AC pour l’OL !!

On annonce à l’olympique lyonnais qu’un match amical est organisé contre le PSG. Tous les joueurs lyonnais sont dégoûtés de jouer contre une équipe qu’ils considèrent bien inférieure à la leur cette année.

Alors Grégory Coupet, le gardien de l’équipe, annonce aux autres joueurs: – Écoutez les gars, voilà ce que je vous propose : je joue tout seul contre le PSG, pendant que vous allez au bistrot ?

Tous les joueurs acceptent volontiers et vont au bistro pendant que Grégory Coupet se rend seul au stade. A l’heure du match, les joueurs lyonnais allument la TV au bistrot et commencent à regarder le match. Et très vite c’est l’ouverture du score : 1-0 pour Lyon , but de Grégory Coupet à la 5ème minute…………

Totalement confiants quant à l’issue de la rencontre, ils éteignent la télé et commandent une autre tournée de pastis. Au bout de 90 minutes, et quelques tournées supplémentaires, ils allument de nouveau la télé et entendent le résultats du match :OL 1 – PSG 1, but de Pauleta à la 89ème minute.

Alors ils se précipitent au stade et voient Grégory Coupet dans les vestiaires, la tête entre les mains, désespéré. – Putain, qu’est ce qui s’est passé ? Et Grégory Coupet répond : – Je suis vraiment désolé les gars, j’ai été expulsé à la 33ème minute…?

Pas de Real difficultés pour Lyon

Et personne n’a entonné le chant utilisé contre les bresiliens lors de la Coupe du Monde :

Et un, et deux, et trois zero….

La feuille de match
Mardi 13 septembre ; Lyon-Real Madrid 3-0
Ligue des champions – 1ère phase – 1ère journée – Groupe F
Terrain: bon ; Temps: doux ; Spectateurs: 40.309 ; Arbitre: M. De Santis (ITA)
A Lyon (stade de Gerland), Lyon (FRA) bat le Real Madrid (ESP) 3 à 0 (mi-temps: 3-0)

Buts : Lyon: Carew (21), Juninho (26), Wiltord (31)
Avertissements :
Lyon: Berthod (23), M. Diarra (52)
Real Madrid: Salgado (20), Pablo Garcia (39), Beckham (90)

Lyon : Coupet – Réveillère, Cris, Caçapa, Berthod – Tiago (Pedretti 86), M. Diarra, Juninho – Wiltord (Govou 80), Malouda – Carew (Fred 72)
Real Madrid : Casillas – Salgado, S. Ramos, Helguera, R. Carlos – Beckham, Guti, Pablo Garcia (Guti 61), Gravesen – Baptista – Robinho, Raul