Société

N’oublions pas que l’eau c’est la vie

Comme chaque année, Colgate nous a laissé au début du mois de juin, un petit spot publicitaire militant contre le gaspillage d’eau pendant le brossage de dents. On a tendance à l’oublier trop souvent, mais l’eau c’est la vie.

L’eau, la vie

L’eau n’est pas un aliment car elle ne contient ni protéines, ni glucides et ni lipides, elle ne fournit donc pas d’énergie brute. Le corps en est composé de 60 % à 70 %, et après l’oxygène, l’eau est l’élément le plus important pour la vie, elle est indispensable à l’ensemble des processus vitaux.
Mais voilà, En 2030, pour la majorité des habitants de la planète, l’approvisionnement en eau deviendra critique.

Toujours plus de monde

La population mondiale devrait passer de 7,3 milliards d’individus en 2015 à 9 milliards dans 15 ans!!! Et comble de tout, cette croissance démographique touchera principalement les pays qui connaissent déjà des problèmes d’approvisionnement en eau. L’exemple le plus marquant est l’Éthiopie. Sa population actuellement de 62 millions d’habitants, devrait doubler d’ici à 2030.

Le brossage de dents

Sink Child, le spot publicitaire de Colgate, nous présente simultanément une jeune femme vivant dans un pays développé, au moment du brossage de dents, et une petite fille vivant dans un pays pauvre, au cours de son long et pénible périple pour aller chercher de l’eau.

Le message de Colgate est clair : What you waste in 2 minutes is what she lives on for 2 days.
Voici comment gâcher en deux minutes, l’équivalent en eau dont cette fille a besoin pour vivre pendant deux jours.

Le spectre de la soif

Si les pratiques actuelles de consommation ne changent pas, la planète ne disposera que de 60 % de l’eau dont elle aura besoin en 2030. Nous devons donc réviser profondément notre façon d’utiliser cette ressource vitale.
La population augmentera, les récoltes pourraient s’amoindrir, les écosystèmes se dérégleront, certaines maladies se feront de plus en plus fréquentes, le taux de pauvreté augmentera, et comme assez souvent, des conflits naitront pour garder à soi cette ressource devenue rare et précieuse.

Des solutions

Il en existe plusieurs!!! Il faut réduire les pertes, en réparant les fuites existantes, en remplaçant l’irrigation intensive par l’irrigation au goutte à goutte, globalement, en éduquant les pays développés afin de ne pas gaspiller l’eau. Nous pourrions aussi réutiliser les eaux de pluie et les réserver à l’usage industriel. Enfin, il faut sensibiliser les populations en organisant des campagnes d’éducation et d’information.

Et vous, qu’allez-vous faire pendant cette canicule? Passer vos journées sous la douche?

Fini le gaspillage grâce à LiquidGlide

Fini le temps des tubes de Ketchup, mayonnaise, dentifrice et autres qu’on jetait à la poubelle alors qu’il en restait encore au fond. Le MIT a donc encore frappé, fini le gaspillage grâce à LiquidGlide.

En effet, aux États-Unis, des chercheurs du MIT ont eu l’autorisation d’utiliser un revêtement antiadhésif développé au sein de leur université.
Développé en 2009 par Kripa Varanasi et David Smith , LiquiGlide est un revêtement imprégné d’une solution antiadhésive qui agit comme une barrière entre une surface glissante et un liquide visqueux, autant dire, un dérivé d’un produit super-hydrophobe.
Appliquée à l’intérieur d’un tube de dentifrice par exemple, la solution repousse le contenu et évite ainsi que ce dernier n’accroche.

C’est dans son usage alimentaire que ce concept est révolutionnaire, car il a reçu l’agrément pour être utilisé sur des packagings alimentaires et pourra ainsi limiter le gaspillage estimé aujourd’hui, pour une bouteille de ketchup, autour des 15%.
Pour information, ce tube de ketchup se videra 4 fois plus vite et ne laissera pas une seule goutte dans le tube.

Aujourd’hui , le producteur de biens de consommation norvégien Orkla a signé un accord de licence pour utiliser le revêtement de LiquiGlide, pour les tubes de mayonnaise vendus en Allemagne, en Scandinavie, et dans plusieurs autres pays européens. Un autre accord avec Elmer’s a été signé en mars dernier et concerne quant à lui des produits non-alimentaires.

Voici donc une excellente idée qui permettra de limiter le gaspillage alimentaire des fonds de liquides qui restent coincés, mais aussi des produits cosmétiques. Les domaines d’application ne manquent pas. La solution LiquiGlide pourrait même limiter l’accumulation dans les pipelines de pétrole qui provoque corrosion et des dépôts qui réduisent l’écoulement!

Hillary défend le mariage pour tous

Publié ce mercredi sur Youtube, le spot de campagne de Hillary CLINTON, nommé Equal, rappelle à quel point l’égalité en matière de droits, y compris pour les personnes LGBT, est important pour elle. Hillary défend le mariage pour tous, voilà de quoi alimenter les débats dans un pays pas si ouvert que celà.

Toutes les formes d’amour sont à égalité. Il est temps que le mariage pour tous soit instauré.

Voici un message qui pourrait faire enrager notre Christine BOUTIN… . N’oublions pas qu’aux USA, le mariage entre deux personnes du même sexe est légal dans 37 états sur 50, alors qu’en France, tout le monde y à accès, mais on reste l’un des seuls pays dont certains veulent reprendre un droit acquis.

Être tous égaux, sans discrimination

En tout cas, c’est bien le message que veut faire passer Hillary CLINTON, candidate à la présidence des États-Unis et qui soutient fermement les droits des personnes LGBT : It’s time for full equality for LGBT Americans.

Des scènes de vie émouvantes, des instants de vie de couples à leur mariage, tout cela rythmé par la voix d’Hillary.
Des phrases fortes, qui confirme l’importance de ce combat pour la candidate à la présidence des Etats-Unis.

L’histoire de l’Amérique est celle d’un progrès gagné à la dure, après avoir lutté, et elle continue de nos jours.

Hillary défend le mariage pour tous?

Il ne faut pas oublier que Hillary CLINTON n’a pas toujours été en faveur du mariage pour tous. Alors, à votre avis, réel changement positif ou pur discours de candidate? L’avenir nous le dira, mais il n’y a que les imbécile qui ne changent pas d’avis! Sucer c’est tromper au fait?

Christine_Boutin

Innover dans l’aide humanitaire

Je sais, le titre n’est pas racoleur, ne fera pas augmenter la visibilité du blog, mais comme assez souvent, c’est un sujet qui m’interresse, donc libre à vous de partager, #oupas. Je vous parlerais donc de Because International,  une organisation à but non lucratif, créé par Kenton Lee, composée de 7 membres, et dont le but est de faire réfléchir les gens, d’innover dans l’aide humanitaire, en proposant des projets comme une chaussure qui grandit.

Un ingénieur sensible

Après avoir été diplômé de l’université Northwest Nazarene University en 2007 , Kenton a vécu et travaillé en Équateur et au Kenya. C’est en se promenant dans un chemin de terre au Kenya avec les enfants d’un orphelinat, qu’il a remarqué quelque chose d’étrange.
Une petite fille à côté de lui portait des chaussures qui étaient incroyablement trop petites pour ses pieds. Chez les enfants, la taille des chaussures change tous les 6 mois, et malgré les don reçus des Etats-Unis et autres pays developpés, il est impossible de changer de chaussures aussi souvent. Les enfants apprennent donc à le prendre avec le sourire.
Pourquoi faire des dons de choses qui n’ont que peu de sens pour ces enfants? Pourquoi faisons-nous toujours les mêmes choses si nous savons qu’elles ne fonctionnent pas aussi bien qu’elles le devraient? Ne pouvons-nous pas trouver de meilleures façons de faire?

Une idée incroyable

Et bien si, Keeton trouve avec une idée géniale : une chaussure qui se développe à partir de la taille 5 US (21) jusqu’à la taille 12 US (29), et résistante 10 ans. C’est ainsi qu’a commencé le premier projet de Because international. Une invention juste incroyable et simple à utiliser. Les sandales peuvent se régler sur cinq pointures. Une solution efficace pour venir en aide à des millions d’enfants du Tiers-Monde. Encore un bel exemple de financement participatif (ou communautaire), en anglais, le crowdfunding!!!

 Un pas dans la lutte contre la pauvreté

Cette expérience a ouvert les yeux sur le fait que nous pouvons faire beaucoup mieux avec l’aide humanitaire internationale. Nous devons faire beaucoup mieux car il n’y a pas suffisamment d’innovations dans le secteur de l’aide humanitaire. Le secteur de l’aide humanitaire doit évoluer et innover pour ceux qui sont dans le besoin.

D’autres projets

C’est ce cadre là que s’inscrit le second projet, Bednet.
Pour trop de gens, la moustiquaire traditionnelle n’a pas de sens dans le quotidien des Kényans. Pas de lit, pas de plafond, toujours en déplacement, à dormir dehors, sur des divans ou dans les rues. Il fallait trouver une solution pour protéger les gens des moustiques et donc les protéger du paludisme (ou malaria).
Il y a plus de 90 millions d’enfants dans les pays en développement qui n’utilisent pas de moustiquaires et qui ne sont donc pas protégés contre le paludisme. Sans compter les millions de personnes de tous âges qui ne l’utilisent pas correctement, voire pas du tout. On détourne l’utilisation de la moustiquaire pour en faire des filets de pêche, des sacs à dos, etc… ..
Il faut inventer une moustiquaire qui ai un sens dans la vie de ces gens, conçue spécifiquement pour être utilisée comme protection contre le paludisme dans toutes les situations.

Be the cause and the effect of something great in the world

L’organisation est vieille, les projets aussi, mais une piqûre de rappel, une simple réflexion ne fait de mal à personne, et cela pourra peut-être permettre de faire changer les choses.

Intimité numérique chez Samsung

Je vous propose un spot publicitaire qui fait réfléchir, une caméra cachée où des adolescents possesseurs de Samsung Galaxy A pensent participer à un casting. Mais il n’en est rien, car on leur annoncent qu’ ils ont en réalité la possibilité de gagner le voyage de leurs rêves…. à la condition de laisser pendant 10 minutes le libre accès de leur téléphone à quelqu’un. Une nouvelle vision de l’intimité numérique chez Samsung !

Gotcha!

ou en français : je t’ai eu !!! Et donc bien évidement, ce quelqu’un, ce sont les parents. Lorsqu’ils s’en rendent compte, les ados commence à angoisser. Ils voient dans une salle mitoyenne, au travers d’une vitre, leurs parents entrer dans la pièce, et prendre place dans un canapé devant lequel se trouve une table avec leur téléphone… .

Et vous ?

On ne nous dit pas combien de temps ces ados ont eu le téléphone en possession avant le casting, on ne nous dit pas non plus combien de parents les ont privés de sortie après avoir vu le contenu du téléphone. Mais j’avoue que je suis curieux.
Je ne sais pas pour vous, mais moi, personne n’a accès à mon téléphone, non pas que j’ai des sextos, SMS ou autres photos compromettantes, mais parce que c’est personnel.
D’ailleurs, c’est  bien ce que voulais montrer Samsung avec cette vidéo. Le téléphone est un prolongement intime de soi, un reflet de ce qu’ils sont. The way you are. Ce que vous êtes.

Ta mère est sur Facebook ?

Samsung prolonge même la campagne avec un site dédié et un jeu en prime.
Devenez ami avec votre mère sur Facebook et tweetez ses pires commentaires pour tenter de gagner un Samsung Galaxy A avec le hashtag #MaMèreEtMoiSurFB.

On ne nous dit pas tout

Il ne faut pas oublié qu’il y a quelques semaines de cela, l’Electronic Frontier Foundation (EFF), une association américaine de défense des droits numériques, avait tiré la sonnette d’alarme au sujet du contrôle vocal des SmartTV de Samsung.
Celui-ci pouvait se montrer… très intrusif, sans que l’utilisateur ne s’en rende compte.

SmartTV, c’est quoi ?

C’est un système qui permet au téléspectateur de contrôler sa télévision uniquement par la voix, sans passer par une télécommande. Mais voilà, il y a un problème de taille. La EFF a trouvé une petite phrase dans la charte de confidentialité qui peut absolument tout changer.

Veuillez noter que si ce que vous dites contient des informations personnelles ou sensibles, ces informations pourraient être capturées par l’appareil et transmises à un tiers.

Une phrase lourde de sens car on peut se demander qui est donc ce tiers à qui chacune de nos paroles peut être transmise ?

La réponse de Samsung

La réponse de Samsung me fait rire, mais jugé par vous-même :

Samsung prend la vie privée de ses utilisateurs très au sérieux. Dans toutes nos SmartTV, nous utilisons les standards de sécurité, y compris le chiffrement des données, pour sécuriser les informations personnelles (…) La reconnaissance vocale, qui permet de contrôler la TV par la voix, est une fonction des SmartTV Samsung qui peut être activée ou désactivée par l’utilisateur. Le propriétaire peut aussi déconnecter le téléviseur du réseau WiFi.

Pour faire simple, il suffit de désactiver l’option si ont en veut pas!!

Les règles sur les détecteurs de fumée

A partir du 8 mars 2015, tous les logements devront être équipés d’un détecteur de fumée. Une mesure prise à la suite du combat d’une mère de famille qui a perdu sa fille dans un incendie. Mais que savons-nous au juste de ces petits boitiers dont tout le monde parle depuis quelques semaines, et sont-ils vraiment obligatoires?

Que dit la loi?

La loi qui est en vigueur à ce jour, c’est la loi n°2010-238 du 9 mars 2010, qui ordonne que chaque logement d’habitation devra être équipé d’un détecteur de fumée au plus tard le 8 mars 2015. Sont concernés les résidences principales comme secondaires, les immeubles collectifs ou les maisons particulières, utilisés même partiellement, les logements de fonction comme les locations saisonnières.
Cependant, l’Assemblée nationale a accordé un délai supplémentaire d’installation jusqu’au 1er janvier 2016, mais uniquement aux bailleurs d’un parc important de logements. Ils devront cependant avoir signé avant le 8 mars 2015 un contrat d’achat pour au moins 1 détecteur. En effet, selon un amendement de la loi Macron, l’arrivée des détecteurs de fumée pourra attendre le 1er janvier 2016.
Après le point I de l’article 5 de la loi n° 2010-238 du 9 mars 2010 visant à rendre obligatoire l’installation de détecteurs de fumée dans tous les lieux d’habitation, il est en effet inséré un point I bis ainsi rédigé:

I bis. – Les propriétaires ayant signé un contrat d’achat des détecteurs au plus tard au 8 mars 2015 sont réputés satisfaire l’obligation prévue à l’article L. 129-8 du code de la construction et de l’habitation, à la condition que le détecteur de fumée soit installé avant le 1er janvier 2016.

Nos obligations

Si vous êtes propriétaires, que vous occupiez ou pas les lieux, vous devez avoir acheté, ou justifié d’un contrat d’achat d’au moins 1 détecteur de fumée.
Si vous êtes locataire, et si votre propriétaire n’a pas pris les devant, vous devez lui faire la demande.
Ce dernier a le choix : soit il rembourse les frais d’achat et d’installation à son locataire, soit il prend tout à sa charge.
Quant à l’entretien, qu’il s’agisse du locataire ou du propriétaire-occupant, il est de leur responsabilité de veiller à l’entretien du détecteur (vérifier les batteries, et nettoyer les capteurs).

Installer son détecteur

La loi impose au moins l’installation d’un appareil par niveau d’habitation.
Le détecteur doit être posé au plafond, dans le couloir desservant plusieurs pièces ou sur le palier, toujours le plus au milieu possible.
Il faut éviter la cuisine, la proximité avec une cheminée ou un poêle, la salle de bain, et les ateliers/bureaux dans lesquels vous bricolez ou fumez car les émanations de cuisson, les vapeurs d’eau chaude, et la fumée de découpe de bois, fer à souder, etc… perturberaient le détecteur et provoquerait un faut positif.

Quel modèle acheter

Il faut absolument qu’il soit à la norme CE (norme européenne EN 14604) ou NF (292 DAAF pour Détecteur Avertisseur Autonome de Fumée).
Ensuite, c’est un peu comme vous voulez. Un autonomie de 1 à 10 années (selon qu’on utilise des piles salines, alcalines, ou au lithium…), une compatibilité avec votre système domotique actuel, une interconnexion des détecteurs entre eux, leur esthétisme… .
Pour ma part, j’ai choisi le modèle sans fil CHACON CH34131. Ils ne sont pas chers (Merci Domadoo!!!), compatible RFXCOM, à la norme EN14604:2005, et interconnectés (si un appareil détecte de la fumée, il émet une alarme sonore et envoie un signal radio aux autres détecteurs qui se mettent également à sonner).

Quelles différences entre ces 2 normes?

Caractéristiques de la norme EN 14604 :

Le détecteur de fumée doit comporter un indicateur de mise sous tension, pour aisément repérer si l’appareil est en fonctionnement.
Disposition d’indications indélébiles parmi lesquelles : nom et adresse du fabricant, norme de référence, date de fabrication ou numéro de lot, date de remplacement recommandée, type de batterie recommandée et instructions à l’attention de l’utilisateur et marquage CE. Ces informations servent à identifier de façon claire le produit et à vérifier sa conformité.
Le signal d’alarme doit être différent du signal indiquant l’usure des piles.
Ce signal d’alarme doit être d’un niveau sonore d’au moins 85 dB à 3 mètres.
La durée de la pile doit être au minimum d’un an pour ainsi éviter d’avoir à la changer trop fréquemment, ce qui impliquerait un nombre plus élevé d’oubli et donc de non fonctionnement du matériel.
Le détecteur doit être équipé d’un bouton de test permettant de vérifier son bon fonctionnement.

Caractéristiques de la certification NF 292 :

Fonction photoélectrique : diffusion ou transmission de lumière.
Disposition d’un marquage et documentation en français.
Le détecteur doit être livré avec une pile, une fiche informative, une notice d’utilisation et de maintenance claire et explicite.
Simplicité d’installation et ergonomique évitant des mauvaises utilisations.
Efficacité de détection.
Mise à disposition du consommateur d’un service d’assistance téléphonique.
Absence de substances radioactives.
Signal « pile faible » émis durant plusieurs jours.

Quel budget prévoir pour cela

Il faut prévoir approximativement entre 15 et 25 euros. Mais certains ont trouvé la niche, et facturent l’installation et l’entretien pour des sommes faramineuses, alors méfiance. Attention, il n’existe aucun organisme certifié pour cela.

Et du coté des assurance?

Ce n’est pas une obligation de déclarer votre détecteur, mais vous pouvez fournir une attestation à votre assureur. Par exemple, la MAIF n’exigera rien de ses sociétaires.

Et si on ne l’a pas installé?

RIEN, car la loi ne prévoit pas de sanction pour le moment. Du coté des assureurs, c’est pareil car votre compagnie d’assurance ne pourra pas se désengager si vous n’avez pas installé de détecteur. Elle a obligation de prendre en charge les dégâts. Pratique donc totalement frauduleuse si votre assureur veut augmenter votre prime d’assurance parce que vous n’êtes pas équipé.

Pour en savoir un peu plus, un article complet ici.

L’innovation, une opportunité pour les entreprises

2015 : avec la révolution des objets connectés et l’émergence des réseaux sociaux, … l’innovation au sein des entreprises sera un incontournable pour celle qui voudront saisir l’opportunité pour leur avenir. Une étude réalisée par OpinionWay pour APM fait le point.

Innover à tous les étages de l’entreprise

Voilà en gros ce que recouvre l’open innovation. C’est un concept qui a eu un peu de peine à se répandre ces dernières années. Mais même si elles sont séduites par le concept, les entreprises doivent lever un certains nombre de freins, parmi lesquels l’implication du management. C’est un risque à prendre, et si la gouvernance est faite par des personnes qui ne veulent pas en prendre, cela devient vite compliqué.

Les bénéfices

Parmi les bénéfices avancés ont peut citer l’élargissement du champ d’idées innovantes. Un  idées innovante pourra augmenter le rendement des salariés, voire le chiffre d’affaire de l’entreprise. Innover pourra aussi permettre de réduire les coûts dans certains cas. En gros, que du positif pour l’entreprise qui osera faire le pas.

Un moteur pour l’entreprise

En 2014, 61% des dirigeants ont investi pour favoriser l’innovation, et estime qu’elle constitue une réelle opportunité pour l’avenir de leur entreprise.
Si les efforts d’innovation se concentrent avant tout au niveau de la communication (50%), du management (38%) et du marketing (31%), les dirigeants, pour encourager l’innovation au sein de leur entreprise, favorisent avant tout l’autonomie de leurs salariés (58%), organisent des groupes de travail (39%) et récompensent soit individuellement, soit collectivement la créativité de leurs collaborateurs (31% et 29%).

innovation-moteur-entreprises-F
Méthodologie : étude réalisée auprès d’un échantillon de 540 chefs d’entreprises français de sociétés de 10 salariés et plus, entre le 22 octobre et le 14 novembre.

L’innovation participative

Cela reste une démarche de management structurée qui vise à stimuler et à faciliter la mise en œuvre et la diffusion d’idées par l’ensemble du personnel. Rien de bien nouveau car cela à presque toujours existé, mais pas toujours été pris en considération. De nos jours, et dans contexte multi crise (morale, financière, sociétale), elle pourrait se révéler comme un des atouts majeurs pour l’entreprise… et le salarié.

Google, un exemple ?

Après Ford pour l’automatisation, après Toyota pour la qualité, le modèle des entreprises du XXIe siècle, c’est Google. Bernard Girard (2006).

On le sait maintenant, le succès de Google ne repose plus sur son indexation des pages internet. Le succès de Google repose bel et bien sur son modèle de management. L’organisation toute entière du géant est conçue dans un but : créer et innover.
Et pour cela, Google offre à ses salariés un cadre de travail et des conditions exceptionnelles : les moyens, l’autonomie et la liberté dont ils disposent rendraient jaloux la plupart des employés.

Facebook, la ville modèle bientôt une réalité ?

Mark Zuckerberg, le patron du réseau social Facebook, souhaiterait quant à lui construire une nouvelle ville-campus dédiée à ses activités, Zee-town, pas très loin du siège, en Californie, destinée à accueillir ses 10 000 salariés. Ce projet vise à simplifier la vie des employés grâce à une meilleure qualité de vie.  L’objectif serait de favoriser l’innovation en fournissant à ses employés… le tout pour un budget de 200 milliards de dollars!!!
Rien de nouveau aussi car souvenez-vous au début du XIXe siècle… les patrons organisaient aussi le logement de leurs employés. On retrouve en France plusieurs exemples comme la famille Schneider qui a construit la ville du Creusot , ou encore les cités Michelin à Clermont-Ferrand, etc. … .

Alors, l’innovation, une opportunité pour les entreprises selon vous?