Société

Réalité virtuelle : L’arme secrète des casinos en ligne

Il est connu de tous que les casinos en ligne et leurs gestionnaires sont constamment à la recherche de nouveaux moyens pour attirer à eux un plus grand nombre de joueurs. Aujourd’hui, c’est la réalité virtuelle qui semble être la nouvelle arme dont ils comptent se servir pour parvenir à ce but, et le moins que l’on puisse affirmer, c’est que les choses semblent être bien embarquées. Toutefois, que savons-nous réellement à propos de cette technologie ? De quelle façon changera-t-elle l’univers des casinos en ligne ? Les établissements de paris physiques l’utiliseront-ils ?

Qu’entend-on par réalité virtuelle ou VR ?

Souvent abrégé VR, la réalité virtuelle est une innovante technologie qui permet de plonger dans un univers synthétique 3D. Elle donne la chance de réaliser, en temps réel, un certain nombre d’actions définies par un ou plusieurs programmes informatiques. Mieux, les utilisateurs ont la possibilité de ressentir un certain nombre de sensations, même si la grande partie de l’expérience est principalement visuelle et sonore. Des casques de VR ont été spécialement conçus pour permettre aux joueurs de plonger dans cet univers parallèle monté de toute pièce. Cette merveilleuse technologie a récemment été introduite dans le domaine des jeux vidéo par exemple. Inutile de vous préciser que les jeux qui l’intègrent, dont les machines à sous, sont incroyablement divertissants et intuitifs. Cela a bien évidemment attiré l’attention des acteurs du monde du pari en ligne qui ont vu là un moyen de révolutionner leur secteur. La question qui se pose donc, c’est de savoir comment cette technologie a-t-elle été intégrée au domaine des casinos en ligne ?

La VR et les casinos en ligne

Nombreuses sont les compagnies de jeux qui avaient le projet d’apporter la VR à l’univers des casinos en ligne, mais c’est à Slots Million que l’honneur a été donné d’être le pionnier dans ce secteur. En effet, les propriétaires de cette plateforme ont eu l’inspiration de lancer un casino virtuel 3D qui a pour base la réalité virtuelle, et c’est de là que tout est parti. Équipés d’un casque de VR, les utilisateurs pouvaient simplement plonger dans un casino virtuel et essayer les nombreuses options de divertissement qui s‘y trouvaient et qui ont bien sûr été inspirées de celles que l’on retrouve dans le monde réel. Comme l’on pouvait s’y attendre, les autres compagnies de jeux et développeurs ne se sont pas fait prier pour entrer dans la danse et commencer par concevoir des produits similaires. La révolution venait de commencer !

L’implémentation

C’est une chose d’apporter une nouvelle technologie dans l’univers des casinos en ligne, mais parvenir à l’implémenter définitivement est une autre paire de manches. Dans le cas de la VR, le processus a été facilité par le fait que quelques-uns des meilleurs fournisseurs de jeux de l’industrie ont mis la main à la pâte. En effet, les pionniers du domaine comme Microgaming, Net Entertainment ou encore Pragmatic Play sont restés à l’avant-garde de cette innovation et ont décidé d’adapter quelques-uns de leurs jeux les plus populaires à ce format. Par exemple, le développeur suédois NetEnt a rendu disponible une version VR de son très populaire jeu de machine à sous Gonzo’s Quest™. Les premiers essais qui ont été réalisés à ce jour laissent penser que l’expérience offerte est d’un tout autre niveau. En effet, entre la possibilité de plonger dans le décor du jeu et celle de se retrouver dans la peau du personnage principal, il faut reconnaitre qu’il y a de quoi être excité par ce que Gonzo’s Quest™ VR propose. Ce n’est pas tout ! Microgaming a aussi décidé de participer à la fête et rend disponible Thunderstruck II en mode VR au grand bonheur de ses fans.

Les casinos en ligne en pleine révolution

Les deux titres susmentionnés ne sont pas les seuls disponibles en mode VR. Plusieurs autres options ont été adaptées et parmi elles, l’on peut citer Starburst, Rambo ou encore Scarface et des dizaines d’autres. Cela démontre sans le moindre doute possible que les casinos en ligne sont en passe de complètement changer de visage dans les mois et années à venir. En effet, les gestionnaires de ce genre de plateformes n’ont jamais lésiné sur les moyens lorsqu’il s’agit de trouver de nouvelles façons de divertir le public. Mieux, ils voient en la réalité virtuelle, la possibilité de franchir un nouveau palier dans ce secteur qui ne cesse de changer au fil du temps et au rythme de l’évolution. Alors, il n’est pas hasardeux d’affirmer qu’ils déploieront une fois de plus les moyens nécessaires pour mettre totalement en application cette technologie sur leurs différentes plateformes.

Quelles conséquences pour les joueurs ?

La première chose que vous devez retenir avant tout, c’est que les sites de pari en ligne cherchent constamment à innover, car ils nourrissent l’envie d’apporter aux joueurs quelque chose de totalement nouveau. Ainsi, les amateurs sont les premiers bénéficiaires des différentes innovations. Dans le cas d’espèce, il est certain, au vu des nombreuses et intéressantes fonctionnalités que propose la VR, qu’ils profiteront au maximum des nouvelles possibilités de divertissement offertes. Par exemple, en dehors de la qualité visuelle et sonore apportée par les jeux VR, certaines options intègrent la fonctionnalité de chat en direct pour permettre aux joueurs connectés d’interagir pendant qu’ils sont en train de jouer. Par ailleurs, la rude concurrence qui prévaut au milieu des acteurs du pari risque fortement de bénéficier aux parieurs qui auront sans doute la chance de choisir entre plusieurs sites, plus bonus, plus options de divertissement, etc.

Quelles conséquences pour les casinos en ligne ?

En ce qui concerne les établissements de pari, il est évident que la première grande conséquence positive que cette nouveauté aura sur leur activité, c’est l’amélioration nette de leur trafic. Ces plateformes déploient certes de gros moyens pour améliorer la qualité du divertissement, mais il est connu de tous que ces efforts sont consentis dans le but d’attirer encore plus de monde, et donc d’améliorer leur chiffre d’affaires. Pour résumer : plus la réalité virtuelle attirera du monde sur les casinos en ligne, mieux les finances de ces derniers se porteront.

Une aubaine dont tous veulent profiter

Les sites de pari en ligne ne sont pas les seuls qui souhaitent tirer profit des nombreuses possibilités offertes par la réalité virtuelle. Les établissements de briques et de mortiers veulent aussi avoir leur mot à dire. En France, c’est le groupe Partouche qui a pris les devants et propose déjà des jeux VR très divertissants à l’intention de ses membres. Non seulement il rend disponibles des jeux de casino VR, mais le groupe sort des sentiers battus pour offrir des options complètement nouvelles. Parmi elles, il y a Roller Blaster, un jeu tout à fait innovant qui promet d’attirer grand monde vers les installations de la compagnie. Plusieurs autres titres sont déjà accessibles et d’autres encore sont en conception.

Casinos en ligne Vs Casinos physiques

Depuis plusieurs années déjà les établissements physiques et en ligne se livrent une guerre des plus farouches pour obtenir le monopole du marché. Grâce aux nombreuses facilités offertes par les nouvelles technologies, les opérateurs en ligne avaient pris quelque peu l’ascendant sur les établissements physiques. En effet, ils offrent aux joueurs la possibilité de se divertir sans être tenus de se déplacer en personne. Comme si cela ne suffisait pas, ils ont progressivement lancé le jeu mobile et les options avec croupiers en direct. Autant d’arguments de vente qui ont mis le camp d’en face en très mauvaise posture, même si des efforts étaient aussi consentis. Dans ce contexte, la réalité virtuelle était au départ vue comme l’arme par laquelle le coup de grâce serait porté aux établissements de pari terrestres, mais dans les faits, cela ne semble pas aussi facile. En effet, non seulement les compagnies physiques ont adopté cette technologie, mais elles ont également déployé de gros moyens, ce qui leur permet de rendre disponibles des casques VR à leurs utilisateurs. Il s’agit d’un gros avantage qui joue en leur faveur étant donné que les amateurs de pari en ligne devront se procurer eux-mêmes leur casque s’ils souhaitent jouer aux nouveaux titres fournis. Une chose est certaine, la VR ouvre une nouvelle page dans l’histoire de la concurrence entre les opérateurs physiques et leurs homologues en ligne.

Réalité virtuelle : La nouvelle donne

Comme expliqué, au fil du temps le monde du pari a connu de nombreuses phases. De l’époque des bandits manchots présents dans les pubs et autres salles de jeux, l’on est passé à des machines plus modernes avant d’en venir aux versions en ligne pour ensuite finir par les options avec croupiers en direct. Cette fois-ci, tout semble indiquer, avec peu de doute possible, que la réalité virtuelle est en passe de devenir la norme dans l’industrie du pari en ligne. Certes, tous les acteurs du domaine ne se sont pas encore lancés dans cette mode, mais lorsque l’on considère les marques qui l’ont déjà fait, il apparaît que ce n’est plus qu’une question de temps pour que tout le monde soit embarqué dans la révolution VR. Les perspectives offertes par cette technologie sont nombreuses et variées, ce qui est de bon augure pour les amateurs de jeu.

E. Leclerc, la foire aux pesticides

Depuis un moment déjà, Greenpeace s’attaque à la grande distribution. Dans la course zéro pesticide, après un an de campagne, où en sont les distributeurs?
Plus particulièrement à la chaîne de magasins E.Leclerc, qui se présente comme défenseur de l’intérêt des Français.

Les pesticides en France

Rapide constat :

En France, 2/3 des fruits et pas loin d’1/3 des légumes de l’agriculture conventionnelle contiennent des résidus de pesticides (ça, c’est fait!).
La liste des risques causés par les pesticides est longue : Cancer, Alzheimer, Parkinson… (toujours pas peur?).
Les pesticides sont des perturbateurs endocriniens, ils interfèrent avec le fonctionnement du système hormonal, entrainant des troubles de la reproduction, et notamment des problèmes de stérilité. Alors, on fait moins les malins maintenant?
La plupart des pesticides présents dans les fruits et légumes respectent les limites autorisées (ouf, on est rassuré… #oupas).
Cependant, le mélange de pesticides peut s’avérer encore plus néfaste que les pesticides pris séparément : 1 + 1 = 3, c’est bien connu.
C’est ce que Greenpeace appelle l’effet cocktail.

Qui est le moins clair ?

Avec plus de 20% des parts de marché pour les produits alimentaires, l’enseigne E.Leclerc est numéro 1 de la grande distribution en France, et championne des prix bas. Mais ces prix bas ont un coût !
On peut se vanter de proposer à ses clients des prix imbattables pour des fruits et légumes parfaits toute l’année.
Mais le problème, et ce ne nous dit pas l’enseigne, c’est que derrière cette proposition si alléchante, se cache une réalité bien plus sombre, mais qui n’est autre que la triste réalité. Les agriculteurs, pour satisfaire les exigences de E.Leclerc, mais aussi des autres enseignes, et surtout, du consommateur,  n’ont pas d’autres choix que d’utiliser des pesticides.
Le coût au final est bien plus important que celui qu’on voit sur notre ticket de caisse.

En 2011, 93% des rivières françaises étaient contaminées par des pesticides. Ils détruisent une biodiversité précieuse : oiseaux, insectes, vers de terre, sont des alliés de taille dans le travail des agriculteurs qui produisent notre alimentation.

Alors excusez-moi, mais les spots publicitaires de E. Leclerc me font doucement sourire.

Leclerc, la foire aux pesticides

La campagne de Greenpeace reprend quant à elle les codes marketing de l’enseigne, pour rendre plus puissante l’offensive #LeclercObscur.

Avec cette campagne, Greenpeace cherche à faire réagir via la communication, dont elle détourne les codes une fois de plus, mais aussi comme elle le fait, grâce aux réseaux sociaux.

Greenpeace informe le consommateur

Le 22 juin dernier au matin, des activistes ont sensibilisé les consommateurs de E.Leclerc et dénoncé l’immobilisme de l’enseigne face aux pesticides présents dans ses fruits et légumes. Le but de cette action était d’informer et de sensibiliser les consommateurs sur les impacts des pesticides sur l’environnement et la santé. D’accord, j’avoue, je suis le premier à ne pas vouloir manger de fruits abîmés, et trop mûrs. C’est mon choix. Par contre, on peut arriver au même résultat sans pesticides.
Soutenez le mouvement ici.

Leclerc répond par la violence

Cela se passe de commentaires. Je colle ci-dessous, le dernier communiqué de Greenpeace.

Mise à jour du 7 juillet 2016 : suite aux actes de violences commis par les agents de sécurité de E.Leclerc et une partie des salariés du magasin E.Leclerc de Bois d’Arcy à l’encontre de nos activistes, nous avons décidé de porter plainte contre la société gestionnaire de ce magasin pour mise en danger délibérée de la vie d’autrui et violences volontaires. Nous avons rarement vu un tel niveau de violence lors de nos actions, alors que nous agissons toujours dans le respect de nos valeurs. La non-violence en fait partie. C’est une valeur fondamentale de notre démarche, un impératif indissociable de la détermination dans l’action.

Ecrivez à Michel-Edouard Leclerc et demandez-lui de prendre ses responsabilités, de s’expliquer sur les actes commis dans l’un de ses magasins et de répondre à notre demande de réduire l’usage des pesticides dans la production de fruits et légumes.

Le jus multi-pesticides

Greenpeace a donc lancé un tout nouveau produit : le jus multi-pesticides ! C’est un jus confectionné par Greenpeace, fait à partir de fruits issus de l’agriculture conventionnelle achetés chez E.Leclerc. Bon appétit!!

Gagnez vos places pour la Lyon Mini Maker Faire

Le fleuron de la gastronomie, mais aussi des nouvelles technologies, la capitale des gônes (oui, notre cher ville de Lyon) accueillera la première Lyon Mini Maker Faire les 28 et 29 Mai 2016, pour le plus grand plaisir des Makers.
Pendant deux-jours, les amateurs du DIY (Fait le Vous-Même) se retrouveront, au Pôle Pixel, pour un événement avant tout familial et accessible à tous.

Maker Faire Lyon

Tout un programme

Au programme de la Lyon Mini Maker Faire, des objets connectés, de l’impression 3D, des expériences en tout genre, des conférences et bien d’autres surprises. Une formidable occasion d’aller à la rencontre des 100 Makers validés pour cette première édition de la Lyon Mini Maker Faire.
Mais cela ne s’arrête pas là. Vous pourrez également participer à de nombreuses activités tout au long du weekend, et gratuitement ! Alors pourquoi ne pas venir y faire un tour.

Maker Faire Lyon

Lyon Mini Maker Faire pour les petits…

La Lyon Mini Maker Faire propose un parcours découverte pour les enfants. Ils devront faire remplir une carte, lors de la visite des Makers identifiés sur une liste. Une fois leur parcours entièrement validé, ils repartiront ainsi avec une surprise !!! Les Bricodeurs leur permettront même de repartir avec leur propre badge lumineux qu’ils auront confectionné.
Les plus ingénieux pourront aussi montrer tous leurs talents, sur une piste de 15 mètres, en réalisant les avions papiers les plus performants.
Pour s’offrir une pause en toute sécurité loin des parents, ils pourront se défouler dans le château gonflable mis à leur disposition.
Qui n’a jamais rêver de créer sa capsule temporelle, et de l’ouvrir des années plus tard? Profitez de la Lyon Mini Maker Faire pour dessiner le monde de demain comme vous l’imaginez, et redécouvrez le 5 ans plus tard.

…Mais aussi pour les plus grands

Venez profiter du savoir-faire des intervenants de la Lyon Mini Maker Faire, développeurs, entrepreneurs, rêveurs…, avec des minis-conférences de 30 minutes qui vous permettront de découvrir le merveilleux univers Maker. Vous trouverez la liste complète ici.
On y croisera Arnaud BESOIN (ancien collègue avec qui j’ai pu travailler pour la SNCF), Sarah OGERRO qui nous parlera de ses recettes sucrés, Mathieu LEBLOND (alchemist juice!!), discuter Lego avec Damin ROQUEL, etc etc. N’hésitez pas à venir les rencontrer.

Et comme nous sommes fiers de notre gastronomie, pourquoi ne pas visiter l’atelier biérologie (si si, ca existe) afin de comprendre le processus de fabrication de la bière, et, grâce au Ninkasi, de profiter d’une dégustation !!!

Ninkasi-Atelier-Bierologie

Accès à la Lyon Mini Maker Faire

Pour s’y rendre, rien de plus simple : prendre le C3 ou le C11 et descendre à l’arrêt Cyprian – Léon Blum, ou avec le tram T3, arrêt Gare de Villeurbanne. Plus d’informations sur le site de Lyon Mini Maker Faire.


 

Gagnez vos place pour la Lyon Mini Maker Faire !

Je vous propose de gagner 10 places pour cet évènement (6€ l’entrée). Pour participer, c’est très simple, il vous suffit de partager cet article sur les réseaux sociaux, et de poster un commentaire ci-dessous, contenant le lien vers votre publication. Un tirage au sort aura lieu jeudi pour déterminer les gagnants !

à vous de jouer !

L’avenir de la réalité virtuelle

Je testais il y a quelques semaines mon premier casque de réalité virtuelle. Depuis, j’ai quand même pas mal réfléchit sur le sujet, et surtout, vu beaucoup de personnes autour de moi franchir le pas. Alisson ré-oriente son activé professionnelle vers la création de contenu réalité virtuelle pour les entreprises, Fanny (oui, Fanny des Fanny’s Parties) à tester la réalité virtuelle dans un Casino afin d’amplifier les sensations ressenties lors des jeux d’argent en ligne, et Google, après avoir digitalisé les cartes du monde via Google Map, a même décidé de virtualiser l’intérieur des bâtiments grâce à Tango, sa nouvelle application.

Des prédictions très convaincantes

Quoi qu’il en soit, certains professeurs (Jesse Schell) en sont même à cartographier l’évolution de la Réalité Virtuelle, et son avenir dans notre société.
Quels sont les changements que la réalité virtuelle pourrait opérer sur nos habitudes, quel serait l’impact sur notre société?

Chacun son casque de réalité virtuelle

Il semblerait que les casques de réalité virtuelle vont s’installer pour de bon sur le marché de grande consommation. On estime à plus de 8 millions de casques RV de jeu vendus en 2016, sachant que pour chaque casque de RV destiné aux jeux vidéos vendu, quatre casques dédiés à une utilisation mobile seront achetés. Les prévisions ne s’arrêtent pas là car on prévoit une augmentation de 100% chaque année.
Plus de 50 modèles de casques différents seront ainsi exposés au prochain CES.

Des médias qui se mettront à la réalité virtuelle

D’ici 1 ou 2 ans, on verra arriver les premiers documentaires en réalité virtuelle, et la pornographie en réalité virtuelle sera une industrie plus que rentable. On pourrait même regarder des émissions de télé-réalité en réalité virtuelle, jusqu’à même voir apparaitre des chaînes de TV dédiées aux programmes de réalité virtuelle.
On pourrait aussi retrouver des application de la réalité virtuelle dans tous les niveaux du système éducatif. Imaginer le professeur d’histoire ou de géographie, qui, avec ses étudiants, équipés de casques de réalité virtuelle, voyageront ensemble vers des destinations de tous temps.

Un phénomène social

Imaginez, dans moins d’une dizaine d’années, plus besoin de se déplacer pour vibrer sur un match de foot, assister à un concert avec ses amis, etc… partir à l’autre bout de la planète se détendre!!! Et quand bien même, il suffirait simplement de créer des zones de réalité virtuelle pour s’y regrouper et participer ensemble à une activité.
Et pour que les sensations soient elles aussi réelles, nous verrons les accessoires les répliquant envahir les marchés.

Chacun pourra créer sa réalité virtuelle

Le projet Tango dont je parlais en introduction, devrait fournir, à un appareil mobile, la capacité de naviguer dans le monde physique, de la même manière que nous le faisons.

Vers une addiction à la réalité virtuelle

Soyons fous, dans 10 ans, les casques de réalité virtuelle disposeront d’un suivi de l’œil, et les jeux et applications seront ainsi sensibles au mouvement de celui-ci. D’un autre coté, on imagine aussi facilement les plus gros joueurs, qui, à force de passer leurs journées un casque fixé sur la tête, devoir porter des lentilles prescrites par leur orthoptiste.

addicted2VR

Un jour, la différence entre la véritable réalité et la réalité virtuelle ne sera plus discernable. Nous nous retrouverons comme dans le film Clone (avec Bruce WILLIS) : les humains vivront au travers de clones, des robot de substitution, et pour éviter de s’exposer en public, certains se serviront même de leur clone pour tout faire à leur place, et ainsi se protéger des désagréments de la vie. Une version SIMS futuristes!!!

J’ai testé pour vous… le casque de réalité virtuelle Homido

Voilà, tous les grands du numérique s’y sont mis… à vouloir vous faire tourner la tête avec leur casque!!!! Facebook (qui a racheté OCULUS), Sony, Archos, Google, Apple, Samsung qui commercialise son Gear VR ce mois-ci… mais il existe aussi le casque de réalité virtuelle Homido.

Le casque que j’ai pu tester, est le HOMIDO se présente comme un masque de ski opaque, soutenu par un harnais et équipé de lentilles. Assez léger et rembourré avec de la mousse, il est plutôt confortable à porter et se fait vite oublier. Autant dire qu’il n’y a aucun rapport avec les cardboards en carton. Bienvenu donc dans le futur pour moins de 70 euros.
Trois différents modes peuvent être choisis : vue éloignée, vue rapprochée et vision normale, tout cela pour s’adapter à la vue de chacun, même si le casque peut être utilisé sans gène avec ses lunettes de correction.

le casque de réalité virtuelle Homido… dans le texte

Pour faire simple, je vais reprendre les arguments du fabriquant et les commenter, histoire déjà de mettre au point les choses.

Wireless : Homido est non filaire, votre smartphone est utilisé pour vous laisser une totale liberté de mouvement.
Aucun doute possible, il n’y a pas de fil. Pratique? Oui et non. On regrette que le gamepad ne soit pas fourni de base pour compléter certain jeux. Je ne l’ai pas testé, mais il doit aussi nous permettre de naviguer dans l’application Youtube ou Homido center (version Android ou Iphone), cela nous éviterait de devoir enlever puis remettre le téléphone de son emplacement.

Compatible Android & iPhone : Compatible avec 80% des smartphones récents, voir la page compatibilité pour plus d’infos.
Je confirme….en fait, tous les téléphones sont compatibles, du moment que la taille de l’écran est comprise entre 4 et 5.7 pouces. Petit souci, il fonctionne bien avec des Iphones, des Mi, des Samsung, mais pas mon Galaxy S5+ (sm-g901f). L’image ne se cale pas…

IPD réglable : La distance entre les deux lentilles est ajustable pour s’adapter au mieux à la morphologie de chacun.
C’est exact,mais seul point noir de ce casque, c’est que l’IPD ne s’adapte pas à … moi. Faut dire que j’ai fait plus d’un an de séances d’orthoptie. Je ne vais pas raconter ma vie, mais j’ai dû suivre des séances de rééducation orthoptique afin de rééduquer mes yeux, mais je m’en sors plutôt bien.

FOV 100° : Nos lentilles VR faites sur mesure offrent la meilleure immersion possible avec un FOV (field of view) de 100°.
Rien à redire, je ne suis pas opticien. Je sais seulement qu’elles ne me posent aucun problème.

Confort, Ergonomie : Design, attention aux détails, contact visage interchangeable, Homido a été concu avec soin pour vous satisfaire.
Pas de gène, pas lourde, ne force pas sur le visage. En plus, il y a un strap supplémentaire pour répartir le poids, à mettre sinonà terme, on ressent le casque sur le nez!!!

Compatible porteur de lunettes : Trois réglages: myope, hypermétrope et vision normale pour s’adapter à la vue de chacun.
Je confirme, même sion peut porter le casque avec ses lunettes de correction (hey, vous suivez?? je l’ai déjà dit ça).

Passons au concret maintenant.

Accessoires du casque de réalité virtuelle Homido

Une fois le carton ouvert, on trouve un packaging vraiment soigné avec, pour ma plus grande surprise, une boite protectrice semi-rigide.
A l’intérieur, le casque accompagné de sa notice, une lingette de nettoyage, 3 paires de porte lentille en plastique, à installer donc avec les lentilles. Ils sont adaptés à différentes vues : cône court pour les myopes, cône long pour les hypermétropes et cône moyen pour les personnes n’ayant aucun trouble de la vision. Comme je le notais plus haut (oui, il faut tout lire mon brave monsieur), le casque est accompagné d’un strap supplémentaire, qui peut être fixé sur le haut de la tête, afin d’optimiser la stabilité du casque.

2016-03-19 08.51.17

Première impression

Une fois bien réglé et bien serré, le casque est vraiment stable et n’occasionne aucune gène (je le répète, mais c’est important, là où il y a de la gène, il n’y a pas de plaisir…). La mousse intégrée au casque est très confortable.
On appréciera donc sa légèreté, et quant au  design… cela n’a rien à voir avec le Samsung Gear VR que j’adore, ou l’Oculus, mais on peut dire qu’il est..sobre.
La pince frontale qui sert de support au smartphone est, certes, un peu difficile à écarter, mais au moins, le téléphone est bien maintenu et protégé grâce à des petites patins.

Des molettes tu tourneras pour régler ton casque

Deux types de molettes sont disponibles sur le casque afin de régler le confort et la netteté de l’image. Les molettes latérales  modifier la distance smartphone/lentilles (pour régler la netteté et ne pas être géné par les lentilles, si celles-ci sont trop proches de vos yeux), et la molette supérieure influera sur la distance inter-pupillaire… entre les deux lentilles si vous préférez (pour ne voir qu’une seule image nette).

Configurer son casque de réalité virtuelle

Pour utiliser au mieux votre casque de RV (oui, parce que je vais écrire à chaque fois réalité virtuelle), il faudra avant tout le configurer.

config-cardboard-android

Installer et lancer l’application cardboard.
Puis, cliquez sur Démos de Cardboard : 2016-03-29 11.32.49 puis Changer : 2016-03-29 11.32.59

Enfin, scannez le QRcode ci-dessous :

homido-qrcode

Le réglage Homido est maintenant appliqué!!

Du contenu : des jeux et des vidéos

Tout le monde attend cette partie, du concret.
Vous avez le choix : vous pouvez télécharger l’application Homido Center qui vous proposera des jeux adaptés à votre casque, simplement aller les chercher sur votre market. Pour information, pas mal de jeux sont utilisable en démo, pour y jouer complétement, il faudra dépenser quelques euros.
En ce qui concerne les vidéos, c’est la même chose : vous aurez soit la possibilité de passer par Homido Center, soit d’aller directement les chercher sur Youtube en faisant une recherche  sur side by side 3D , ou VR 360.

En ce qui concerne les vidéos, le rendu est correct mais loin d’être parfait. Cela n’est aucunement dû au casque, mais parce qu’il n’y a pas encore de vidéos adaptées à ce genre d’utilisation. Côté films en 3D, on plonge rapidement dans l’action, qu’il s’agisse de vidéos sous-marines (Ocean World), futuristes (Pangaea) ou spatiales (Stratos), de vidéos de grand 8, d’autres délires. Plus sympa, et qui ne sert vraiment à rien, je vous conseille la vidéo Star Wars.

Attention toutefois, ce type de visionnage pourra faire mal aux yeux lors d’une utilisation continue.

Côté jeux, j’avoue ne pas avoir encore franchi le pas, mais cela sera fait dès que j’aurais un moment tranquille pour cela. Il en existe pas mal sur Homido Center, mais je n’ai pas encore eu le temps de m’y intéresser sérieusement. Très vite, promis!

En bref

En somme, l’Homido VR est un appareil simple d’utilisation qui permet de découvrir fun le monde de la réalité virtuelle. A recommander pour les plus curieux et les passionnés de réalité virtuelle, et surtout pour pouvoir prendre les collègues en photo !

homido_jms

Duracell troque son lapin pour un doudou …

… et réussi à nous tirer la petite larme.

La fête nationale du 4 juillet aux États-Unis c’est aussi l’occasion pour les annonceurs de briller. Même les moins attendus!!
Duracell déroge à la règle et troque son lapin rose pour un gros ourson en peluche… et pour la bonne cause. Une bonne idée pour maintenir connectées les familles des militaires, et surtout, un superbe spot publicitaire avec plein de tendresse.

Quand Duracell troque son lapin pour un doudou

Voici la belle et véritable histoire d’une fille dont le papa est militaire, et déployé loin de son pays. Celui-ci sollicite l’aide d’un ours en peluche pour transmettre des messages d’amour à sa princesse (oui, toutes les filles sont les princesses de leur papa).
Duracell a fait de ce conte une superbe publicité avec tous les ingrédients nécessaire pour attendrir même les plus dur à cuire.

Double objectif pour la marque : vendre des piles (c’est quand même son métier hein) mais aussi venir en aide aux familles de soldats au travers de l’association USO, pour qui elle a déjà fait un don de 100 000$.

L’United Service Organizations (USO) est une association à but non lucratif et privée, qui veut remonter le moral des troupes américaines et leur famille, où qu’elles soient dans le monde.
Pour cela, elle fournit des services, de loisirs et du soutien moral aux membres de l’armée américaine avec des programmes dans plus de 135 centres répartis dans le monde entier.
L’USO ne fait pas partie du gouvernement des États-Unis, mais est reconnue par le ministère de la Défense, le Congrès ainsi que le président des États-Unis, qui est lui-même Président d’honneur de l’USO.

N’oublions pas que l’eau c’est la vie

Comme chaque année, Colgate nous a laissé au début du mois de juin, un petit spot publicitaire militant contre le gaspillage d’eau pendant le brossage de dents. On a tendance à l’oublier trop souvent, mais l’eau c’est la vie.

L’eau, la vie

L’eau n’est pas un aliment car elle ne contient ni protéines, ni glucides et ni lipides, elle ne fournit donc pas d’énergie brute. Le corps en est composé de 60 % à 70 %, et après l’oxygène, l’eau est l’élément le plus important pour la vie, elle est indispensable à l’ensemble des processus vitaux.
Mais voilà, En 2030, pour la majorité des habitants de la planète, l’approvisionnement en eau deviendra critique.

Toujours plus de monde

La population mondiale devrait passer de 7,3 milliards d’individus en 2015 à 9 milliards dans 15 ans!!! Et comble de tout, cette croissance démographique touchera principalement les pays qui connaissent déjà des problèmes d’approvisionnement en eau. L’exemple le plus marquant est l’Éthiopie. Sa population actuellement de 62 millions d’habitants, devrait doubler d’ici à 2030.

Le brossage de dents

Sink Child, le spot publicitaire de Colgate, nous présente simultanément une jeune femme vivant dans un pays développé, au moment du brossage de dents, et une petite fille vivant dans un pays pauvre, au cours de son long et pénible périple pour aller chercher de l’eau.

Le message de Colgate est clair : What you waste in 2 minutes is what she lives on for 2 days.
Voici comment gâcher en deux minutes, l’équivalent en eau dont cette fille a besoin pour vivre pendant deux jours.

Le spectre de la soif

Si les pratiques actuelles de consommation ne changent pas, la planète ne disposera que de 60 % de l’eau dont elle aura besoin en 2030. Nous devons donc réviser profondément notre façon d’utiliser cette ressource vitale.
La population augmentera, les récoltes pourraient s’amoindrir, les écosystèmes se dérégleront, certaines maladies se feront de plus en plus fréquentes, le taux de pauvreté augmentera, et comme assez souvent, des conflits naitront pour garder à soi cette ressource devenue rare et précieuse.

Des solutions

Il en existe plusieurs!!! Il faut réduire les pertes, en réparant les fuites existantes, en remplaçant l’irrigation intensive par l’irrigation au goutte à goutte, globalement, en éduquant les pays développés afin de ne pas gaspiller l’eau. Nous pourrions aussi réutiliser les eaux de pluie et les réserver à l’usage industriel. Enfin, il faut sensibiliser les populations en organisant des campagnes d’éducation et d’information.

Et vous, qu’allez-vous faire pendant cette canicule? Passer vos journées sous la douche?