MyLife

Lettre à son père : #DearDaddy – Mon cher Papa

1 femme sur 3 dans le monde a déjà fait la malheureuse expérience de violence physique ou sexuelle, dans la plupart des cas, à cause d’un partenaire masculin.
Nous voilà en 2015,  et la lutte contre le sexisme ordinaire est devenue une faveur que nous demandons égoïstement pour protéger ceux qui nous sont chers. Voici donc un texte émouvant, d’une fille qui écrit à son père. Le message est clair : messieurs, l’égalité entre les hommes et les femmes ne se fera pas sans vous. #DearDaddy

Ce n’est pas parce que nous avons fait les mêmes conneries étant gamin, qu’il faut laisser la génération suivante les répéter. Il n’existe pas de petites blagues d’enfants. Il n’existe que des parents négligents.
Essayer pour voir de rabaisser ma fille princesse ou de l’insulter… .

Cliquez ici pour voir la traduction

Cliquez ici pour voir la traduction

Mon cher papa,
Je voulais juste te remercier de t’être si bien occupé de moi, même si je ne suis pas encore née. Je sais que tu fais déjà plus d’efforts que Superman, tu ne laisses même pas maman manger des sushis !
Mais je dois te demander une faveur. Attention : ça concerne les garçons.

Parce que moi, je vais naître fille. Ce qui veut dire qu’avant mes 14 ans, les garçons de ma classe m’auront déjà traitée de salope, de pute, de connasse, et de plein d’autres choses. C’est juste pour rire, bien sûr ! C’est typique des garçons, alors tu ne t’inquièteras pas. Et je peux le comprendre.

Peut-être que tu faisais la même chose quand tu étais jeune, en voulant impressionner d’autres garçons. Je suis sûre que tu ne pensais pas vraiment ces mots que tu employais.
Mais voilà, peut-être que tout le monde ne comprendra pas « la blague » : ce ne seront pas les filles… . Ce seront certains des garçons.

Avant mes 16 ans, certains de ces garçons auront mis leur main dans mon pantalon, un soir où j’aurai tellement bu que je ne tiendrai plus debout. Et même si je dis « non », ils rigoleront. Parce que c’est drôle, non ?
Si tu me voyais ainsi papa, tu aurais tellement honte. Parce que je suis ivre.

Pas étonnant que je sois violée à 21 ans. 21 ans, et sur le chemin de la maison, à l’arrière d’un taxi conduit par le fils d’un mec avec qui tu allais à la piscine tous les mercredis. Qui faisait tout le temps des blagues insultantes. Mais ce n’était que des blagues, alors tu riais.
Si tu avais su que son fils deviendrait mon violeur, tu lui aurais dit de changer de disque. Mais comment aurais-tu pu savoir ? Ce n’était qu’un garçon qui racontait des blagues bizarres, et dans tous les cas, ce n’était pas ton problème. Tu étais juste poli. Mais son fils, élevé dans ces blagues, est devenu mon problème.

Et puis, finalement, je rencontre Monsieur Perfection. Et tu es si heureux pour moi, papa, parce qu’il m’adore vraiment. Il est intelligent, il a un bon travail, va faire du ski de fond trois fois par semaine pendant tout l’hiver, exactement comme toi.

Mais un jour, il arrête d’être Monsieur Perfection, et je ne sais pas pourquoi.
Attends, est-ce que je suis en train d’exagérer ? Une chose est sûre, je ne suis pas « une victime ». J’ai été élevée en tant que femme forte et indépendante.
Mais un soir, c’est juste trop pour lui : entre le travail, la belle-famille, le mariage qui approche… alors il me traite de pute, exactement comme toi tu as traité une fille de pute, au collège, une fois.

Un autre jour, il m’a frappé. Je veux dire, j’ai vraiment dépassé les bornes, je peux être une vraie connasse parfois, mais nous sommes toujours le meilleur couple du monde, et je ne sais plus où j’en suis parce que je l’aime, et je le hais, je ne suis pas sûre d’avoir vraiment fait quelque chose de mal ?
Et un jour, il manque de me tuer.
Tout devient noir.

J’ai un doctorat, je suis aimée à la folie par ma famille et mes ami(e)s, je suis bien élevée, et personne n’a rien vu venir.

Mon cher papa, voici la faveur que je dois te demander : une chose en entraîne toujours une autre, alors arrête ce cercle vicieux, avant qu’il ne recommence.
Ne laisse pas mes frères traiter les filles de pute. Parce que ce n’est pas vrai. Et qu’un jour, un petit garçon pourra penser que c’est vrai. N’accepte pas les blagues insultantes de mecs bizarres à la piscine, ni celles de tes ami(e)s, parce que derrière chaque blague, il y a toujours une part de vérité.

Mon cher papa, je sais que tu me protègeras contre les lions, les tigres, les armes, les voitures et même les sushis, sans y réfléchir à deux fois, sans même réfléchir au danger pour ta propre vie. Mais mon cher papa, je vais naître fille. Je t’en prie, fais tout ce qui est en ton pouvoir pour que ça ne reste pas la plus grande des menaces pour moi.

I’m still alive

Voilà, un mois de cours, sans publication. Un mois avec beaucoup de travail, de tests, etc… . Un mois pendant lequel j’ai dû monter une solution sécurisée pour un client (avec mon ami Martin que je remercie encore).
Un mois pendant lequel j’ai testé un casque audio Bluetooth, une nouvelle lampe torche, et un mini ordinateur ASUS Vivo.
Un mois pendant lequel j’ai aussi remonté ma centrale domotique Jeedom.
Mais aussi un mois pendant lequel nous en avons profité pour aller faire un tour au parc des oiseaux à Villars les Dombes, et se promener dans la Fôret de Tronçais (la plus belle futaie de chênes d’Europe).

Mais je vous détaillerai cela dans mes prochains billets. En attendant, j’ai encore un peu de travail urgent à finir… .

Des livres personnalisés pour la rentrée

Ahh les vacances!! On les attend toujours avec impatience, mais elles sont toujours trop courtes au final. Le soleil (mais pas trop), la bouffe (mais pas trop), et puis le retour, la rentrée des grands et la rentrée des enfants, et la pluie.
Mais avant de partir en vacances, nous avons découvert une petite perle (plutôt des livres personnalisés) qui nous a été utile.
Ma petite princesse va faire sa première rentrée. Oui, elle est propre, et a besoin de jouer avec plein d’autre petits enfants. Donc en septembre, on devient une grande fille et on va à l’école.

Tu cliques, tu cliques… tu cliques et voilà

Un papa Geek partage toujours ses découvertes, et pour le coup, je suis tombé sur des livres personnalisés au nom de son enfant sur le site LesEnfantsRoy. (il existe même des CD contenant 10 chansons personnalisées). Quoi de plus sympa pour commencer à intéresser sa puce?
Vraiment simple : en quelques clics on a un beau livre relié (ou en édition numérique) avec un conte ou une petite histoire personnalisée, selon l’âge de l’enfant et son nom! Les histoires ne sont évidemment pas les mêmes pour les enfants en dessous de 5 ans et ceux qui vont jusqu’au 10 ans! Mais dans tousles cas, ces livres personnalisés sont vraiment très beaux.

Les petites histoires de Mistigri

J’ai donc testé les petites histoires de Mistigri au nom de ma fille Sarah, qui a maintenant 2 ans et demi. Ce sont des historiettes mettant l’enfant en scène au quotidien comme Au lit, A table ou Au bain. Nous avions déjà testé le Popi au pot, et Sarah avait bien apprécié la proximité entre l’histoire de Popi et son histoire à elle, tout l’intérêt des livres personnalisés.
En effet, comme le personnage de l’histoire a le même prénom qu’elle, je peux vous assurer qu’on a toute son attention! Celui que nous avons commandé a été parfait : Au coin Sarah ! … petit résumé de toutes les bêtises qu’un enfant de son âge peut faire et qui est puni au coin. Une fois que l’enfant convient qu’il s’agit d’une bêtise, vous pouvez être sûr que le vôtre ne la refera pas! Vous pouvez aussi découvrir les autres livres personnalisés.

AuCoinSarahAuBainSarah AuLitSarah ATableSarah

Prochaine commande

Un nouveau livre vient d’ailleurs de paraître Mon abécédaire et cela tombe plutôt bien car la rentrée approche (eh oui ! le temps passe vite ! Ma fille va rentrer pour la 1ere fois à l’école !).
C’est une façon plutôt ludique d’apprendre à lire et à compter ! Et surtout, les illustrations sont magnifiques (tout comme celles des contes!). Il s’agit cependant du seul livre du site qui ne peut pas être personnalisable, mais cela reste un abécédaire différent des livres plutôt scolaires que l’on trouve aujourd’hui. En plus, avec sa couverture cartonnée de qualité, je suis sûr qu’il ne va pas finir en morceaux comme certains autres livres!!!

Une seule chose est sure : ma fille a tellement aimé qu’elle m’en a demandé d’autres, et au final elle aura petit à petit toute la collection des livres personnalisés je pense!!!

SarahEtLePetitCirqueDeLaFeteForaine SarahEtLeMarchandDeSable SarahEtLaventureDesGrandesVacances SarahEtLaSorciereDeLaRentreeDesClasses

Je me souviendrai pour toi qu’ils sont morts debout et pas pour l’Islam

Texte de Wolinski - Mes aveux
Je me souviendrai pour toi – Texte de Wolinski – Mes aveux

Parce qu’un jour il faudra t’expliquer, ma fille, en quoi cette journée du 7 janvier 2015 à changé les choses. Parce que, guidés par l’ignorance, des hommes ont voulu prendre ce que nous avons de plus chère, la liberté. Parce qu’ils pensaient que tuer des journalistes, ou même leurs frères, au nom de l’islam, d’un Dieu, qu’ils ne connaissent pas, pire, qu’ils ne respectent pas, pouvaient faire d’eux des martyrs. Ce ne sont que des terroristes qui ont cru faire taire des hommes libres, parce que comme le dit le proverbe mexicain :

Ils ont voulu nous enterrer mais ils ne savaient pas que nous étions des graines.

Lire la suite »

Droit à l’image, et droit de réponse

Il m’est arrivé une aventure formidable vendredi dernier. Je me suis fait agressé par une bande de féministes mal léchées. Que de lumière sur ma petite personne, mais c’est trop d’honneur.
En fait, pas vraiment, c’était plutôt par… par une bande de pseudo feministes qui salissent l’image des vraies féministes. Parce que je suis pour l’égalité homme-femme, tant au niveau politique, que social (suffit de lire mes billets).
C’est un peu comme si on disait que tous les arabes sont des voleurs ou des terroristes, les raccourcis sont vite fait, et surtout, il ne faut pas que tous ramassent à cause de la bêtise de certain(e)s.

Je disais donc que j’ai été pris à parti par une bande de filles sur Twitter tout simplement parce que j’ai posté des photos de personnes dans le bus, hommes et femmes, mais mon commentaire #miam ne leur a pas plus, étant considéré comme un commentaire « gravleux ». Alors pour la petite histoire, MIAM c’est une vieille private joke, comme tout le monde a le droit d’en avoir.
Bref, j’ai donc été insulté par ces hystériques, et même menacé. Autant vous dire que ça ne me fait pas peur du tout, que ce soit avec des docks ou même une batte cloutée. Comme je l’ai dit, je suis pour l’égalité homme-femme, donc si je suis agressé par une femme, je répondrais au même titre que si c’était un homme. Pour moi, c’est la base du respect, je n’agresse pas les gens, j’en attends autant d’eux.

Donc pour ne revenir à notre sujet, le droit à l’image, il faut savoir certaines choses.

La première condition que pose le Code civil (article 1382) est que l’atteinte soit portée à la vie privée de l’individu. L’article prévoit :

Tout fait quelconque de l’homme qui cause à autrui un dommage oblige celui par la faute duquel il est arrivé, à le réparer.

Dans le cas d’images prises dans les lieux publics, seule l’autorisation des personnes qui sont isolées et reconnaissables est nécessaire. La diffusion, à partir d’un site web, de l’image ou de la vidéo d’une personne doit respecter ces principes. Le non-respect de cette obligation est sanctionné par l’article 226-1 du code pénal qui prévoit un an d’emprisonnement et 45 000 € d’amende.

Cependant, le Code civil pose ensuite deux conditions :

il faut qu’un dommage soit subi ;
il faut que soit portée atteinte non seulement à la vie privée, mais surtout à l’intimité de la vie privée.

La photographie prise dans un lieu public n’est pas soumise à autorisation de la personne photographiée sous réserve de ne pas porter atteinte à se dignité, plus précisément, l’ image qui n’est pas attentatoire à sa dignité et qui n’est pas de nature à porter atteinte à sa vie privée.

L’atteinte à la vie privée a peu de chance d’être constituée s’agissant d’espace public, car il faudrait qu’elle cause un préjudice sans pour autant que la personne ait été en infraction. Or a priori, si on est dans la rue, on l’est au vu de tous et aucune atteinte à la vie privée ne peut être relevée.

Je floute le plus souvent mes photos, je ne mets pas de coordonnées de personnes, et surtout, vous ne trouverez aucun commentaire du genre « trop bonne » ou « je me la sauterais bien », car ça n’est pas mon genre.

Alors, le féminisme, je suis pour, mais la provocation gratuite sous couvert du féminisme, non merci!

Nouveau blog

Il est bon de changer si c’est pour faire mieux, et là, je trouve que c’est mieux. Le thème est plus sympa (à voir si il sera maintenu), et le nom de domaine me plait aussi.
Maintenant, il ne reste plus qu’à trouver le bon logo, la bonne bannière.
L’inconvénient dans ces changement fréquents, c’est que mon PR a très peu de chance d’augmenter dans la durée, et aussi que mes amis doivent suivre mes changements… mais promis, j’essayerais de garder ce domaine.

Coca-Cola rapproche les colombiens

Souvenez-vous…les tous premiers jours d’école sont toujours les plus difficiles pour un étudiant. On ne connait que très peu de personnes, on appréhende les premiers cours, bref, on est vraiment mal à l’aise.
Coca-Cola-Friendly-Twist_thumb1012

C’est là que Coca-Cola entre en scène avec un street-marketing étonnant en Colombie.
Un grand frigo made in Coca-Cola est placé au centre de la cour. Les étudiants se servent mais s’aperçoivent très vite que leur bouteille ne peut pas s’ouvrir à la force de leur main. L’unique moyen de l’ouvrir est de demander à quelqu’un avec une bouteille du même type d’utiliser son embout !

Coca-Cola-Friendly-Twist_thumb7584 Coca-Cola-Friendly-Twist_thumb6975

Une belle initiative pour se faire de nouveaux amis!!!