Divers

Devises en vrac

  • Post Tenebras Lux : « Après l’obscurité, la lumière »
  • Aut concilio, aut ense : « Par la raison ou par l’ épée »
  • Plus Ultra : « Encore et au-delà »
  • Qualitas potentia nostra : « La Qualité est notre pouvoir »
  • Semper Temtare : « Toujours prêt »
  • Semper Fidelis : « Toujours fidèle »

Un ange passe

C’est une belle journée
Je vais me coucher
Une si belle journée
Qui s’achève
Donne l’envie d’aimer
Mais je vais me coucher
Mordre l’éternité
A dents pleines
C’est une belle journée
Je vais me coucher
Une si belle journée
Souveraine
Donne l’envie de paix
Voir des anges à mes pieds
M’faire la belle

Mylène Farmer

Il a fait nuit toute la journée (Grand Corps Malade)

Dîtes moi d’où vient ce phénomène qui mène tout droit à l’impasse.
Qu’est-ce qui se passe, je vois plus les traces, je reconnais plus mon espace.
Espacez-vous, écartez-vous, dîtes moi où est la lumière.
J’ai besoin d’aide encore une fois et ce sera pas la dernière.
Je ne vois plus où je mets les pieds, ne me dîtes pas que c’est normal.
Tout ce que je respire est inquiet, je sais plus ce qu’est bien et ce qu’est mal.
C’est la pénombre qui règne comme si le soleil était mort-né.
Messieurs Dames aujourd’hui, il a fait nuit toute la journée,
Je n’ai pas senti de chaleur s’épanouir au-dessus de nos têtes,
Je n’ai vu aucune lueur venir frapper à nos fenêtres.
Je ne sais pas si je dois attendre que la nuit se lève ou que le jour tombe.
Mais depuis 24 heures, il fait nuit comme dans une tombe.
Je vois plus les oiseaux s’envoler, tous ces petits trucs qui m’émerveillent.
Je sens plus les nuages s’enrouler, le soleil a perdu son réveil,
Si ça se trouve c’est grave la terre s’est peut-être arrêtée de tourner.
Messieurs Dames aujourd’hui, il a fait nuit toute la journée

Bonne Année 2007

Que nous réserve l’Année 2007 ? Plein de belles surprises ….

En attendant d’en savoir plus et de vivre cette nouvelle année pleinement, je tenais à vous faire part de tous mes Vœux de Bonne et Heureuse Année, qu’elle soit Santé, Bonheur, Joie, … au sein de votre famille, et aux cotés de vos proches ainsi que professionnellement au travers de vos differents projets.

Le soldat rose (l’histoire)

Recherché par ses parents dans un grand magasin, Joseph s’est sciemment laissé enfermer pour passer la nuit au rayon des jouets. Il y fait la rencontre dudit soldat (interprété par M), qui n’a jamais trouvé acquéreur. « Les garçons n’aiment pas/Ma couleur de danseuse/Et les filles disent Pouah !/Devant ma mitrailleuse », chante l’attraction maudite. Une amitié va naître entre le militaire mélancolique et l’enfant qui trouve que « le monde des grands est trop petit » (on pense à un autre conte, Michka).

Le finale est consensuel : hymne à l’amour (Love, Love, Love), notamment parental. Mais les personnages sont intelligemment dessinés, à commencer par la « voix de grand magasin » narrant le conte (Catherine Jacob).

Au rayon des jouets, Joseph rencontrera une poupée (Jeanne Cherhal) qui fait valser les étiquettes de ses compagnons et les enlaidit pour que personne ne les achète ; un conducteur plus électrique que son train (Sanseverino, à l’aise sur un accompagnement de jazz manouche) ; le roi et la reine d’un jeu d’échecs (les humoristes Shirley et Dino) ; un puzzle obsédé par l’ordre (Albin de la Simone) ; un chimiste (Bénabar) qui cherche la formule de la « colle à coeur brisé », ou une panthère noire en peluche (Louis Chedid) qui prononce les « u » en « uche ».

En rupture avec cette légèreté, la poupée « Made in Asia » (Vanessa Paradis) fait passer un message tiers-mondiste : « J’ai été cousue par une petite fille/Qui n’a que la rue pour famille/A l’âge où l’on est porcelaine/Elle ne pleure même plus malgré ses doigts qui saignent. » Joseph croisera un gardien de nuit qui a perdu son âme d’enfant (Francis Cabrel) et un homme de ménage (Alain Souchon) qui l’a gardée.

Extrait du Monde