Divers

L’appartement – Noir Désir

Attends-toi à c’que je me traîne à tes pieds
Laura, j’ai constaté que même un silence de toi
Pouvait pousser mon rire à mourir
.
Attends-moi, toi tu es la reine des sommets,
L’orage sévit dans les plaines
Tu ne m’entends pas, je suis parasité malgré moi
.
Elle a su, simplement
Enfermer mon coeur dans son appartement
Avec ou sans toi, j’ai quelques problèmes
Tu t’en fous, Laura, j’suis désolé quand même
Si tu vas par là, ça me convient aussi dépose-moi
.
Encore une fois, c’est d’en bas que j’appelle
Elle se penche parfois de son nid d’hirondelle
Daigne me recevoir, ne me laisse pas de place pour m’asseoir
.
Elle a su, simplement,
Changer les clefs de son coeur et de l’appartement


Attends toi à c’que je me traîne à tes pieds
Laura, en attendant je sais que le jour viendra,
Où je pourrai en mourir de rire.

Protèges moi – Placebo

C’est le malaise du moment
L’épidémie qui s’étend
La fête est finie on descend
Les pensées qui glacent la raison
Paupières baissées, visage gris
Surgissent les fantômes de notre lit
On ouvre le loquet de la grille
Du taudit qu’on appelle maison
.
Protect me from what I want {x2}
Protect me {x2}
Protège-moi, protège-moi {x4}
Sommes nous les jouets du destin
Souviens toi des moments divins
Planants, éclatés au matin
Et maintenant nous sommes tout seul
Perdus les rêves de s’aimer
Le temps où on avait rien fait
Il nous reste toute une vie pour pleurer
Et maintenant nous sommes tout seul
.
Protect me from what I want {x4}
Protect me {x2}
Protect me, protège-moi {x4}

L’écharpe – Maurice Fanon

Si je porte à mon cou
En souvenir de toi
Ce souvenir de soie
Qui se souvient de nous
Ce n’est pas qu’il fasse froid
Le fond de l’air est doux
C’est qu’encore une fois
J’ai voulu comme un fou
Me souvenir de toi
De tes doigts sur mon cou
Me souvenir de nous
Quand on se disait vous
Si je porte à mon cou
En souvenir de toi
Ce sourire de soie
Qui sourit comme nous
Sourions autrefois
Quand on se disait vous
En regardant le soir
Tomber sur nos genoux
C’est encore une fois
J’ai voulu revoir
Comment tombe le soir
Quand on s’aime à genoux
Si je porte à mon cou
En souvenir de toi
Ce soupir de soie
Qui soupire après nous
C’n’est pas pour que tu voies
Comme je m’ennuie sans toi
C’est qu’il y a toujours
L’empreinte sur mon cou
L’empreinte de tes doigts
De tes doigts qui se nouent
L’empreinte de ce jour
Où les doigts se dénouent
.
{Final:}
Si je porte à mon cou
En souvenir de toi
Cette écharpe de soie
Que tu portais chez nous
Ce n’est pas qu’il fasse froid
Le fond de l’air est doux
Ce n’est pas qu’il fasse froid
Le fond de l’air est doux.

Somebody – Depeche Mode

I want somebody to share
Share the rest of my life
Share my innermost thoughts
Know my intimate details
Someone who’ll stand by my side
And give me support
And in return
She’ll get my support
She will listen to me
When I want to speak
About the world we live in
And life in general
Though my views may be wrong
They may even be perverted
She’ll hear me out
And won’t easily be converted
To my way of thinking
In fact she’ll often disagree
But at the end of it all
She will understand me
Aaaahhhhh….
I want somebody who cares
For me passionately
With every thought
With every breath
Someone who’ll help me see things
In a different light
All the things I detest
I will almost like
I don’t want to be tied
To anyone’s strings
I’m carefully trying to steer clear of
Those things
But when I’m asleep
I want somebody
Who will put their arms around me
And kiss me tenderly
Though things like this
Make me sick
In a case like this
I’ll get away with it
And in a place like this
I’ll get away with it
Aaaahhhhh….
Je veux quelqu’un pour partager
Partager le reste de ma vie
Partager mes pensées les plus secrètes
Connaître mes détails intimes
Quelqu’un qui se tiendra à mes côtés
Et m’apportera du soutien
Et en retour
Elle aura mon soutien
Elle m’écoutera
Quand je voudrai parler
Du monde dans lequel nous vivons
Et de la vie en général
Bien que mes points de vues puissent être erronés
Peut-être même dénaturés
Elle m’écoutera jusqu’au bout
Et ne sera pas facilement convertie
À ma façon de penser
En fait, elle sera souvent en désaccord
Mais au bout du compte
Elle me comprendra
Je veux quelqu’un qui prenne soin
De moi passionnément
À chaque pensée et à chaque souffle
Quelqu’un qui m’aide à voir les choses
Sous un autre angle
Toutes les choses que je déteste
Elle me les fera presque aimer
Je ne veux être pris
Dans les filets de personne
J’essaie avec prudence d’éviter
Ces choses
Mais quand je serais endormi
Je veux quelqu’un
Qui m’entourera de ses bras
Et m’embrassera tendrement
Bien que parler de ces choses là
Me rendent malade
Dans un cas comme celui-là
Je pourrai me le permettre

Piensa mi – Luz Casal

Si tienes un hondo penar, piensa en mi
Si tienes ganas de llorar, piensa en mi
Ya ves que venero tu imagen divina
Tu parvula boca, que siendo tan nina
Me enseno a pecar

Piensa en mi cuando sufras,
Cuando llores, tambien piensa en mi,
Quando quièras quitarme la vida
No la quiero, para nada
Para nada me sirve sin ti

piensa en mi cuando sufras
cuando llores, tambien piensa en mi,
cuando quieras quitarme la vida
No la quiero, para nada,
para nada me sirve sin ti.

Si tu as une profonde peine, pense à moi
Si tu as envie de pleurer, pense à moi
Déjà tu vois que je vénère ton image divine
Ta petite bouche, qui est si enfantine
M’a appris à pécher

Pense à moi, quand tu souffres
Quand tu pleures, pense aussi à moi
Quand tu veux m’enlever la vie
Je n’en veux pas, pour rien
Pour rien, elle ne me sert sans toi

Pense à moi, quand tu souffres
Quand tu pleures, pense aussi à moi
Quand tu voudras m’enlever la vie
Je n’en veux pas, pour rien
Pour rien, elle ne me sert sans toi

Wish you where here – Pink Floyd

How I wish, how I wish you were here.
We’re just two lost souls
Swimming in a fish bowl,
Year after year,
Running over the same old ground.
What have we found?
The same old fears.
Wish you were here.
Comme je souhaiterais, comme je souhaiterais que tu sois ici
Nous ne sommes que deux âmes perdues
Nageant dans un aquarium
Année après année
Courant sur la même terre usée
Qu’avons-nous trouvé ?
Les mêmes vieilles peurs
Je souhaiterais que tu sois ici