10 choses qui ne requièrent aucun talent

Des choses simples, mais tellement évidentes …. Voici donc la liste des 10 choses qui ne requièrent aucun talent. Oui, aucun talent n’est nécessaire. Des petites choses, qui, mis bout à bout, forme un tout.

10 choses qui ne requièrent aucun talent :

Être ponctuel

Être en retard à chaque rendez-vous, c’est non seulement stressant pour soi-même, mais cela peut aussi amener les autres à se demander si vous êtes réellement une personne sur laquelle ils peuvent compter!! Parfois, même en ayant largement le temps d’arriver à l’heure, on se retrouve à courir après le temps. Et même si on finit par arriver à l’heure, on ne peut éviter le stress généré durant le trajet.
Il est clair que la ponctualité n’est pas naturelle pour tout le monde, mais la bonne nouvelle, c’est qu’on peut, en changeant ses habitudes, finir par toujours arriver à l’heure, et cela fait aprti des choses qui ne requièrent aucun talent!!
Lorsque l’on sait qu’on doit être à l’heure quelque part, ce que nous faisons, c’est un rétroplanning, en gros, un compte à rebours. On part de l’heure du rendez-vous à laquelle on retire le temps de trajet et notre estimation du temps de préparation nécessaire. Tout le reste est notre temps libre.
Nous obtenons ainsi l’heure à laquelle, au plus tard, nous devrons partir. Sauf que voilà, cela ne fonctionne presque jamais.
Pourquoi ? Parce que notre préparation est composée de plein de petites tâches, prévues, ou qui apparaissent ou disparaissent selon le contexte, l’heure de la journée, la situation actuelle. Quoi qu’il en soit, il y a toujours un imprévu, voire, et c’est assez souvent le cas, plusieurs petits imprévus qui s’ajoutent les uns aux autres. Mais comme il nous est impossible d’anticiper tous ces imprévus, nous ne pouvons donc pas estimer précisément le temps nécessaire pour nous préparer.

retroplanning2

La durée de préparation étant toujours plus longue que prévue, on va (forcément) empiéter sur notre temps de déplacement, pour finir par arriver… en retard, ou parfois pire, devoir, pour rattraper le retard pris, se hâter, avec ce que cela comporte de stress et de danger supplémentaire.
Mais voilà, il y a une solution toute bête… Effectuer le plus tôt possible la préparation!!
Cependant, lors de cette préparation, il est impératif de faire comme si nous allions partir de suite après, de jouer le jeu.

retroplanning1

Au final, on dispose du même temps libre, mais on en profite mieux, car on est pas stressé à l’idée d’arriver en retard!

Avoir une bonne éthique de travail

Si certains sont adeptes du sermon sur la montagne (Matthieu 5.7) qui dit : « Faites l’éloge des autres comme vous voudriez qu’ils fassent le vôtre, car un jour quelqu’un fera la même chose pour vous. » Cela n’est pas mon cas, je l’admets. Sans pour autant baver sur les collègues, je dis ce que je pense honnêtement. Après, cela dérange, cela n’est pas corporate, et d’autres trouvent cela même négatif. Mais voilà, se cacher la vérité est pire que tout.
Cependant, si on reprend le texte du Bureau de la Déontologie (gestion des RH) des Nations Unies, en ce qui concerne l’éthique au travail, elle s’appuie sur des valeurs fondamentales que sont l’intégrité, le professionnalisme, et le respect de la diversité.

La notion d’intégrité recouvre, sans que cette énumération soit limitative, la probité, l’impartialité, l’équité, l’honnêteté et la sincérité pour toutes les questions d’ordre professionnel. Ces qualités constituent le fondement éthique de la prise de décisions lorsque l’application de règles s’avère difficile ou impopulaire…

Il est ainsi facile de dépasser les attentes des autres, simplement en étant une personne fiable, de confiance, diligente et professionnelle. Faire son travail, ce qu’on nous demande, sans s’inventer des excuses ou se défiler devant ses responsabilités. À l’inverse, faire le contraire est le moyen le plus efficace pour être considéré comme un paresseux qui n’est pas tenu en haute estime par les autres.

Fournir des efforts constants

Avoir de la force c’est une chose, mais c’est dans la quête de la force que se trouve l’excellence !!! Ça, c’est dit.

Langage corporel respectueux

C’est tout bête, mais adopter une démarche assurée, maintenir une distance personnelle appropriée (quoi, tu n’aimes pas mon haleine, pourtant tu aimes les Kebab habituellement), avoir une position favorisant la communication avec une posture ouverte (oui, il faut éviter de croiser les bras, de mettre les mains dans lespoches), ne pas être avachi comme une baleine échouée, avoir une poignée de main ferme, se tenir droit, ne pas pointer quelqu’un du doigt, ne pas manifester de signes d’ennui … . Il n’y a pas qu’avec les mots que l’on communique. Les attitudes, les petits gestes expriment notre personnalité, à notre insu! Pour preuve, lorsque nous communiquons avec autrui, nous n’utilisons les mots qu’à hauteur de 7 %. Tout le reste de notre communication, soit 93 % de nos échanges, est du langage non-verbal. Simple, et encore une des choses qui ne requièrent aucun talent.

Avoir de l’énergie positive

Qu’elle est la meilleure façon de signaler un problème… L’afficher publiquement ou en parler aux personnes concernées?
Bien évidement, la deuxième option est préférable. Sourire le plus souvent possible, prendre le temps d’échanger avec ses amis et collègues, trouver des solutions, etc… .
L’optimisme est une forme de courage qui donne confiance aux autres et mène au succès (Baden-Powell). Et si être positif au travail était un levier d’efficacité?
Vous le constaterez, l’enthousiasme donne envie!!!
Quant à faire semblant, c’est hélas parfois une solution transitoire nécessaire, en attendant d’avoir trouvé comment se bouger… ou faire bouger l’environnement de travail !!!

Avoir une attitude positive

Il est important, voire vital, que ce que vous faites au travail vous plaise globalement. On peut avoir des taches ingrates, ennuyeuses, mais globalement, il faut trouver son bonheur, même si c’est dans les amitiés. Et fasse aux problèmes, il faut partir du principe que vous pouvez y arrivez, et gardez cette idée en tête. Ne pensez pas en termes de problèmes, mais de solutions. Il n’y a pas de projets difficiles, il y a des challenges à relever!
Quant aux plaintes, elles ne donneront jamais rien de positif. Il faut avant tout discuter des problèmes si vous avez l’impression qu’ils influencent votre travail. Discuter, cela ne signifie pas toujours trouver des solutions, mais cela permet assez souvent de faire avancer les choses.

Être passionné

L’homme passionné par son travail n’a pas le sentiment de travailler. Tout est dit !!!
Qu’elle soit en amour, au travail ou hors du travail, la passion procure une énergie inépuisable, qui pousse la personne (malgré parfois) à aller toujours plus loin. Celui qui travaille sans passion accomplit son labeur par obligation, c’est purement alimentaire. Celui qui est oublie qu’il doit travailler. Mais quand la passion est absente, alors, il faut au moins avoir le sentiment d’avoir été utile à la fin de la journée.

Se laisser coacher

Une journée sans avoir appris quelque chose est une journée de perdue !! Voilà qui est dit. Quel est le rapport avec les choses qui ne requièrent aucun talent?
Dans notre société qui célèbre l’autonomie comme qualité essentielle (si si, moi le premier), nous la traduisons par l’expression : Tu ne dois compter que sur toi-même.
Personne n’apprécie quand quelqu’un identifie nos défauts. Cependant, c’est une des meilleures façons de progresser. Tant que c’est constructif, la critique nous permet d’identifier nos faiblesses, de les travailler et de devenir meilleur.
Demander de l’aide, c’est aussi pour certains se sentir redevable, c’est risque d’être critiqué, voire rejeté. Que nenni (enfin, sauf si vous demander de l’aide tout le temps pour tout et que vous n’avez réellement aucune autonomie). Il faut savoir accepter que nous ne savons pas tout sur tout, et que les autres peuvent nous aider.

En faire toujours plus que demandé

Il ne se passera jamais rien d’exceptionnel tant que vous resterez dans votre zone de confort. En faisant le strict nécessaire (ou minimum), vous ne vous valorisez pas. Sans tomber dans l’excès de zèle (encore moins arriver en burn out), il faut savoir trouver le juste milieu.

Arriver préparé

Arriver à une réunion, un rendez-vous, un entrainement en ayant oublié ses affaires, cela ne fait pas sérieux du tout.
Adoptez les bons réflexes. Lors d’une réunion, prenez systématiquement papier et crayon (oui oui, j’en ai déjà vu arriver les mains vides, dire je m’en souviendrai, et …oublier), et parfois, un calendrier est utile lorsqu’on va discuter de date, planning, suivi… . Vous trouvez cela bête et complètement inutile à rappeler? Super! Dites vous que ça n’est pas le cas pour tout le monde.
Vous devez présenter un dossier, pensez à l’imprimer, et à amener une version électronique. Vous devez présenter un produit, une maquette ? Ne soyez pas ridicule, amener tout le nécessaire. Il vaut mieux avoir avec soi tout ce qu’il faut, plutôt que de manquer de quoi que ce soit.

Encore une fois, ceci est personnel, mais dans tous les cas… faites ce que je dis, pas ce que je fais!!!

A propos Mehdi HAMIDA

Moi en quelques mots: je m'appelle Mehdi, j'habite à Lyon, je suis chef de projet technique et papa geek. Je m’intéresse aux nouvelles technologies, à la publicité, la musique, à l’art en général et à la culture 2.0, ainsi qu’à tout ce qui a trait de près ou de loin à Internet : réseaux sociaux, webmarketing, le marketing viral et la veille stratégique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.